Formation du bureau de l'Assemblée nationale: Confusion totale autour de la position des deux dames députées Pdci, les confidences qu'elles ont faites


Amadou Soumahoro, président de l'Assemblée nationale, a fort à faire devant l'opposition parlementaire.

Les démissions annoncées de Mme Camara Kinaya Juliette, députée de Katiola, Fronan et Timbé et de Mme Anigo épouse Attoungbré Affoué, députée de Brobo, toutes du groupe parlementaire Pdci-Rda, respectivement nommées vice-présidente du bureau de l'Assemblée nationale et secrétaire, ont fait réagir l'honorable Sidibé Abdoulaye, député Rhdp d'Adjamé.

Dans un entretien accordén le vendredi 9 mai 2019, au quotidien ''L'Inter'', l'élu a qualifié de «rumeurs» les désistements des députés du Pdci. «L’Assemblée nationale n’a pas eu connaissance de courriers de démission du bureau de la part de députés... Je dis bien qu'il n’y a aucun courrier qui est arrivé à l’Assemblée nationale. (...). J’ai appelé le secrétaire général, il m’a dit qu'il n’a pas reçu de courrier», avait déclaré le député Rhdp. «Ce sont des rumeurs parce que le bureau de l'Assemblée nationale n'a pas été saisi officiellement de la démission de députés», a-t-il ajouté.

Pourtant, ce sont les parlementaires elles-mêmes qui ont livré l'information via deux correspondances (dont L'Inter a reçu copie) adressées au président de l'Assemblée nationale qui les avait proposées à ces postes « sans consulter» le groupe parlementaire Pdci auquel elles appartiennent et qui n'a pas «donné son agrément pour la proposition de nomination », ont expliqué les deux élues. Par l’instant, elles ont assené être dans «l'obligation de ne pas donner une suite favorable» à la «proposition» de les «nommer au sein du bureau de l'Assemblée nationale». Cependant, «toujours disponibles» pour apporter leur «contribution» à la bonne marche de l'institution, les deux députées ont exhorté le président de l'Assemblée nationale à «prendre attache» avec le président de leur groupe parlementaire afin de «renouer le dialogue dans l'intérêt supérieur de la nation».

Jointes au téléphone le même vendredi 10 mai 2019, peu avant 16 heures, pour en savoir davantage sur la situation qui prévaut au sein du bureau de l'Assemblée nationale, les deux députées ont prôné l'apaisement. «Tout va se clarifier dans les prochains jours», a confié Mme Camara Kinaya Juliette, députée de Katiola, Fronan et Timbé. Idem pour sa collègue, Mme Anigo épouse Attoumgbré Affoué, députée de Brobo. «En tant que députée du Pdci, je ne peux pas parler de cette lettre… Mais, on prie tous pour que cette situation connaisse un bon dénouement», a-t-elle révélé.

Lundi 6 mai, les groupes parlementaires Pdci-Rda, Rassemblement et Vox populi avaient claqué la porte de l'hémicycle lors de la session de mise en place du bureau de l'Assemblée nationale. Ils dénonçaient une « violation de la Constitution et du Règlement » de l'institution dans le processus de la formation dudit bureau. «Leur objectif est de ternir l'image de l'institution. C'est de donner une mauvaise impression de l'Assemblée nationale parce que ce n'est pas leur candidat qui est au pouvoir. C'est d'amener des doutes au niveau de l'Assemblée nationale mais nous ne nous laisserons pas faire», a répliqué, le lendemain mardi 7 mai, Fregbo Basile, député Rhdp de Sassandra.

Cyrille DJEDJED

 

Cyrille Djedjed

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte