A 17 mois de la présidentielle 2020, Zady Djédjé, déchaîné contre les vétérans, charge : « À 85 ans, on ne peut plus être l'espoir d'un peuple »


13/05/2019
A 17 mois de la présidentielle 2020, Zady Djédjé, déchaîné contre les vétérans, charge : « À 85 ans, on ne peut plus être l'espoir d'un peuple »
Zadi Djédjé très déchainé contre les vétérans de la politique ivoirienne

En campagne contre une candidature de vétérans aux élections présidentielles de 2020 à venir, Zady Djédjé continue de haranguer les foules pour faire barrage à ses anciens de la scène politique ivoirienne.

Zady Djédjé est très déchainé contre une candidature de vétérans de la politique ivoirienne pour les élections présidentielles à venir. Le jeune leader politique, président du Fpu, et de la plateforme ‘’Alliance des Ivoiriens pour la démocratie’’ (Aid) poursuit de sa tournée politique pour sensibiliser les Ivoiriens à ouvrir une nouvelle page avec de nouvelles générations. Après les étapes de Gagnoa et d'Issia, Zady Djédjé a initié une rencontre au Baron de Yopougon, le samedi 11 mai 2019, autour du thème : ''Disons non à la candidature des vétérans politiques'' pour faire le point. 

Cette rencontre lui a servi de tribune pour asséner des vérités aux anciens dirigeants politiques encore en selle en Côte d’Ivoire. « À 85 ans, on ne peut plus être l’espoir d’un peuple ou d’une nation. L’espoir d’un peuple appartient à Dieu, et c’est Dieu qui sait quel est l’espoir de cette Côte d’Ivoire nouvelle. Personne ne l’ignore, ce pays souffre par la faute des hommes politiques de la vieille génération. Depuis feu Félix Houphouët-Boigny, les différentes successions n’ont jamais été marquées par des passassions de charges. Je me demande quel deal nos vétérans politiques ont signé avec le diable pour qu’il n’y ait jamais de passassions de charges entre, notamment, Bédié et Gué, entre Guéi et Gbagbo, et entre Gbagbo et Alassane Ouattara », a-t-il martelé, en présence de cadres du Pdci-Rda dont Kouassi Théodore de Béoumi, Dago Ange Raphaël d’Isssia, Gnakalé Zoh Christophe d’Adiaké, et les délégués Brou Kacou Jean Jacques et Doh Félix Albert de Yopougon.

Pour sa contribution à conjurer le mauvais sort lié à la crise meurtrière qui a endeuillé la Côte d'Ivoire durant ces dernières décennies, Zady Djédjé a annoncé l'organisation de veillées de prières. Bien avant, il a souhaité que les « vieux » de la classe politique ivoirienne se retirent de la présidentielle de 2020. « Nous ne voulons plus d'hôtel du Golf, encore moins de bunker présidentiel, pour faire couler le sang des Ivoiriens. S’ils ne veulent pas entendre raison, nous serons obligés de les conduire dans la rue pour subir les mêmes répressions que le peuple », a mis en garde le président de l'Aid. « Il faut simplement des pro-Ivoiriens parce que nous sommes dans le temps où il faut parler d’amour entre Ivoiriens, de solidarité et d’unité pour construire ensemble un pays prospère, fort et indivisible. Disons ensemble : non à la guerre », a-t-il lancé. Avant la prochaine étape de son périple, qui va le conduire du 17 au 19 mai prochain dans la région de Daloa.


Infos : Sercom

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte