De retour de Bruxelles : Guikahué annonce la fin des palabres avec la Fpi de Gbagbo, un front anti-Ouattara en formation pour 2020


13/05/2019
De retour de Bruxelles : Guikahué annonce la fin des palabres avec la Fpi de Gbagbo, un front anti-Ouattara en formation pour 2020
En meeting le samedi à Grand-Bassam, Maurice Guikahué a annoncé la fin de la crise qui secoue sa formation politique et le parti de Gbagbo.

En crise avec le Front populaire ivoirien de la tendance ‘’Gbagbo ou rien’’ depuis la fin de la crise post-électorale de 2010, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) vient de mettre un terme à de longues années de méfiance avec le parti de Gbagbo. Les deux formations politiques ont en effet décidé d’aplanir leurs différends.

En meeting d’hommage à Henri Konan, président du Pdci, le samedi 11 mai 2019, à Grand-Bassam, Prof Maurice Kacou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du Pdci a annoncé la fin des palabres avec le Fpi, présidé par Laurent Gbagbo. « Le président Henri Konan Bédié nous a envoyés à Bruxelles. Je suis allé, j’ai salué Gbagbo. A partir d’aujourd’hui, il y a réconciliation entre le Fpi et le Pdci. Le président Henri Konan Bédié est un grand homme, c’est un homme de sacrifice, de réconciliation. Il nous a dépêchés. J’ai eu l’honneur de diriger la délégation, on est parti à Bruxelles. Le président Gbagbo nous a reçus, on a parlé. Je puis vous dire, grâce au président Henri Konan Bédié, qu’à compter d’aujourd’hui, il n’y a plus de palabre entre Fpi et Pdci. Parce que chaque fois que l’avenir de la Côte d’Ivoire est en jeu, le président Henri Konan Bédié s’est sacrifié, il a su s’humilier, c’est un homme de paix.», a dit Maurice Guikahué.

S’adressant à ses ex-alliés, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) qui crient victoire dans la perspective du scrutin présidentiel de 2020 à travers le slogan ‘’c’est géré, c’est bouclé’’, le numéro 2 du Pdci a précisé que ‘’les victoires ne se clament pas, mais se préparent’’. Il dit en effet, détenir la clé pouvant ‘’déboucler, dérégler’’ la tactique mise en place par ses ex-alliés pour se maintenir au pouvoir. « Je voudrais dire que les victoires ne se clament pas, mais les victoires se préparent. C’est la raison pour laquelle, à compter d’aujourd’hui, tous les regroupements que nous allons faire comme celui-ci, doivent être assortis d’une cérémonie d’immatriculation des militants pour qu’on sache effectivement qui sont les militants. D’ici six (06) mois, à toutes nos rencontres, on va demander aux militants de brandir leur carte du Pdci-Rda », a martelé Maurice Guikahué, invitant la jeunesse à occuper la place qui est la leur au sein de sa formation politique. « Quelqu’un laisse, quelqu’un prend. Il y en a qui ont laissé, les jeunes, venez prendre la place. L’argent est fini, il n’y a plus de Rhdp parce qu’ils sont partis pour de l’argent. Recrutez les jeunes. Tous ceux qui avaient atteint un âge qui pouvaient vous gêner, ils sont partis au Rhdp. La place est libre. Donc venez prendre les places. Demain si on est au pouvoir, ce sont les jeunes de 30 ans, 40 ans qu’on va nommer ministres. Donc c’est la chance.», a dit Guikahué s’adressant aux membres de la ‘’Diaspora 2020’’ et aux jeunes présents à la cérémonie.

 

Maxime KOUADIO                                                                                 

1 | 2