Nouvelle carte nationale d’identité : Comment l’opérateur Belge, Semlex, a été Choisi, le rôle joué par le fils de Ouattara


31/05/2019
Nouvelle carte nationale d’identité : Comment l’opérateur Belge, Semlex, a été Choisi, le rôle joué par le fils de Ouattara
Le fils du chef de l'Etat, Alassane Ouattara, serait intervenu dans le choix de l'entreprise pour la confection des Cartes nationale d'identité

La Lettre du Continent parue le mercredi 29 mai 2019 fait état de ce que Semlex n’était pas partie favorite dans l’appel d’offre lancé par le gouvernement ivoirien pour l’établissement de la nouvelle carte nationale d’identité. Mais, cette entreprise aura bénéficié d'un coup de pouce pour s'adjudjer le marché juteux.

Plusieurs entreprises étaient en lice pour l’obtention du contrat de la confection des nouvelles Cartes nationale d'identité (Cni) ivoirienne. Un juteux contrat de 12 ans portant sur la rondelette de 460 milliards Fcfa qui prévoirait la réalisation de 36 millions de documents biométriques à raison de 5000fr la carte par ivoirien. L’entreprise Belge ne figurait pas en pôle position.

Les sociétés Idemia (français), ancien Sagem Morpho, et Zetes (Belge), parmi les privilégiées, présentaient de solides atouts, car ayant des affinités avec certains grands hommes d’affaires ivoiriens. Ce sont notamment, Mohamed Sidi Kagnassi pour Idemia et l’ancien ministre Adama Bictogo pour Zetes. En outre, les ministres Ahmed Bakayoko et Sidiki Diakité ne seraient pas emballés par Semlex.

Mais, selon la Lettre du Continent, le rôle joué par le fils du président ivoirien serait pour beaucoup dans la cooptation de cette entreprise. En effet, Semlex a sollicité David Ouattara pour avoir ce contrat. L’intervention de ce dernier, approché par la boîte depuis quelques mois, a permis au Premier ministre Gon Coulibaly de donner le marché l'entreprise belge sous instruction du président de la République Alassane Ouattara.

Rappelons que ce contrat s’inscrit dans le cadre du projet global lié à la confection d’un Registre national des personnes physiques (RNPP). Ce registre devra permettre à chaque Ivoiriens d'être identifié par un numéro unique. Une avancée dans le système d'identification des citoyens en Côte d'Ivoire.

Alain B. Zadi.

Alain Zadi (stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome