Sollicitée pour accueillir Blé Goudé : La Côte d'Ivoire ''déchire'' la requête de la Cpi


12/07/2019
Sollicitée pour accueillir Blé Goudé : La Côte d'Ivoire ''déchire'' la requête de la Cpi
Cheikh Tidiane Touré (à d) a présenté la Cour et son fonctionnement

Abidjan n'a pas (encore) réagi à la requête de la Cour pénale internationale (Cpi) en faveur de Charles Blé Goudé qui est dans l'attente d'un pays d'accueil. C'est ce qu'a fait savoir Cheikh Tidiane Touré, responsable à la sensibilisation du bureau de la Cpi, le vendredi 12 juillet 2019, au cours d'une visite dans les locaux du Groupe Olympe, à Marcory zone 4 C.

« Pays d'accueil comment ça marche ? Le greffier sollicite, conformément au statut de Rome tous les pays membres. Dans le cas de Charles Blé Goudé libéré sous condition, il faut un pays d'accueil qui accepte. Tous les pays, États membres ont été sollicités. Mais, le greffier ne peut pas obliger un État à prendre quelqu'un. Quand je dis tous, les pays, c'est y compris la Côte d'Ivoire », a-t-il expliqué.

M.Touré a fait observer que seule la Belgique, sur les 120 États membres s'est manifestée, en faveur de Laurent Gbagbo. « Dans cette situation, le seul pays qui a répondu en disant nous on peut prendre l'ex-président, Laurent Gbagbo, c'est la Belgique. Les autres n'ont pas réagi. Si personne ne réagi, la Cour, conformément au statut qui l'a créé reprend la chose en gardant la personne jusqu'à ce qu'un pays se manifeste. Blé Goudé est en Hollande parce que c'est là que se trouve le siège de la Cour », a-t-il ajouté.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome