Présidentielle 2020 Colonel Frédéric Gauthier (Commandant des Forces françaises en Côte d'Ivoire) : «Nous n'avons aucun rôle à jouer»


16/07/2019
Présidentielle 2020 Colonel Frédéric Gauthier (Commandant des Forces françaises en Côte d'Ivoire) : «Nous n'avons aucun rôle à jouer»
Colobel Frédéric Gauthier : «En aucun cas, ce que nous faisons se fait dans le dos des autorités ivoiriennes ou outre les autorités ivoiriennes ».

Au terme de la cérémonie de célébration de la fête du 14 juillet sur le camp de Port-Bouët, le nouveau commandant des Forces françaises en Côte d'Ivoire, le colonel Frédéric Gauthier, successeur du colonel Philippe Du Chaxel, s'est confié en exclusivité à L'Inter.

Colonel Frédéric Gauthier, vous êtes depuis le vendredi 12 juillet 2019, le nouveau commandant des Forces françaises en Côte d'Ivoire. Quelles sont vos impressions ?

Elles son très positives. J'ai beaucoup de plaisir à revenir en Côte d'Ivoire. J'ai trouvé un accueil fantastique, non seulement de la part de la communauté française, mais également de la part des autorités ivoiriennes qui nous font l'honneur d'accueillir ici en Côte d'Ivoire les forces françaises.

Pouvez-vous rassurer  sur les manœuvres cycliques des militaires français qui, parfois, soulèvent un tollé au sein des populations ivoiriennes ?

Les Forces françaises en Côte d'Ivoire sont présentes à la demande des autorités ivoiriennes. Nous faisons ce qui est nécessaire en coordination avec les Forces armées de Côte d'Ivoire (Faci) pour contribuer à l’entraînement. Je ne pense que cela puisse susciter des interrogations de la part de la population ivoirienne et il est nécessaire pour nous de communiquer sur nos activités. Mais, en aucun cas, ce que nous faisons ne se fait dans le dos des autorités ivoiriennes ou outre autorités ivoiriennes.

De nombreux Ivoiriens gardent un souvenir douloureux de la présence des Forces françaises en Côte d'Ivoire par rapport aux élections de 2010. A l'approche de celles de 2020, ont-ils des raisons de craindre ?

Les épisodes que vous évoquez sont dans le passé, c'est de l'histoire. Et, on a tous, dans l'histoire de nos pays respectifs, des périodes heureuses et des périodes moins heureuses. En ce qui concerne les élections de l'année prochaine, c'est un sujet qui concerne les Ivoiriens.

Justement,  les Forces françaises en Côte d'Ivoire auront-elles un rôle de sécurisation à jouer ?

Nous n'avons aucun rôle à jouer. C'est à la population ivoirienne de faire son choix, d'exprimer son choix dans les urnes.

Le terrorisme est aujourd'hui l'une des grandes menaces pour les pays de l'Afrique de l'Ouest dont la Côte d'Ivoire. Les Forces françaises travaillent-elles à contrer cette menace et quelle est la situation pour la Côte d'Ivoire ?

Les Forces françaises sont effectivement engagées dans la lutte contre le terrorisme, notamment dans la bande sahélo-saharienne avec l'opération Barkane. En ce qui concerne la situation pour la Côte d'Ivoire, ce sont les autorités ivoiriennes qui sont responsables de la lutte contre le terrorisme. Et nous échangeons régulièrement avec elles pour partager nos impressions et notre appréciation de la situation. Nous n'avons pas, nous les Forces françaises en Côte d'Ivoire, d'activités particulières à mener contre la menace terroriste en Côte d'Ivoire.

 

Cyrille DJEDJED

Cyrille Djedjed

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2