Acquittement de Gbagbo & Blé Goudé/ Après l'exposé écrit des motifs des juges : L'avocate des victimes soutient la requête de Bensouda


19/07/2019
Acquittement de Gbagbo & Blé Goudé/ Après l'exposé écrit des motifs des juges : L'avocate des victimes soutient la requête de Bensouda
Dans sa requête en date du 17 juillet, Paolina Massida explique pourquoi elle soutient la Procureure de la Cpi.

La Procureure de la Cour pénale internationale (Cpi), Fatou Bensouda, peut se réjouir du soutien de Paolina Massida, conseil principal du Bureau du conseil public pour les victimes, ou plus simplement, l'avocate des victimes dans l'affaire Laurent Gbagbo-Charles Blé Goudé. Me Massida a introduit, mercredi 17 juillet 2019, une requête auprès de la Chambre d'appel, l'invitant à accéder à la demande de la Procureure d'obtenir un délai supplémentaire pour interjeter appel de la décision d'acquittement de l'ex-président ivoirien et de son ex-ministre de la jeunesse.

Mardi 16 juillet, les juges de la Chambre de première instance 1 déposaient l'exposé écrit des motifs de leur décision d'acquittement rendue en audience publique le 15 janvier 2019. Dans la foulée, la Procureure Fatou Bensouda, a saisi la Chambre d'appel, lui demandant une prorogation du délai pour interjeter appel. Elle dispose en principe d'un mois pour se déterminer quant à un éventuel appel. Mais la magistrate gambienne juge ce délai court.

Dans sa requête en date du 17 juillet, Paolina Massida explique pourquoi elle soutient la Procureure de la Cpi qui veut une prorogation de délai. L'avocate des victimes fait valoir, entre autres arguments, la complexité et la longueur de la décision des juges de la Chambre de première instance 1. Me Massida note que la décision consiste, en réalité, « en trois documents avec des points de vue manifestement divergents sur des questions cruciales, comptant au total 1 366 pages ». Paolina Massida relève encore les vacances judiciaires de trois semaines au niveau de la Cpi. Ces vacances devraient affecter « la capacité de l’accusation à analyser correctement la décision attaquée et à faire un recours dans le délai imparti », défend Me Massida. Elle estime qu'il est dans l'intérêt des victimes et dans celui de la justice, qu'une prorogation de délai soit accordée à l’accusation afin de lui permettre une « analyse approfondie et détaillée de la décision de la Chambre de première instance ».

Si la demande de Fatou Bensouda est reçue favorablement par la Chambre d'appel, la Procureure compte déposer un éventuel appel le 10 octobre 2019 et son mémoire d'appel le 9 décembre 2019. Mme Bensouda a prié les juges de statuer sur sa requête « dans les meilleurs délais ».

Rappelons que les deux acquittés, Laurent Gbagbo et Blé Goudé, bénéficient de la liberté conditionnelle, depuis le 1er février 2019. Ils se trouvent, à Bruxelles, pour l'un, à La Haye, pour le second.

Kisselminan COULIBALY

1 | 2

 

Videodrome