‘’Affaire Holdup des étrangers sur la Côte d’Ivoire’’ : Assoa Adou (secrétaire général Fpi) fait de graves révélations : « Ils ont infiltré des mercenaires qui occupent nos forêts »


21/07/2019
‘’Affaire Holdup des étrangers sur la Côte d’Ivoire’’ : Assoa Adou (secrétaire général Fpi) fait de graves révélations : « Ils ont infiltré des mercenaires qui occupent nos forêts »
Selon Assoa Adou, il y a des mercenaires infiltrés qui occupent les forêts ivoiriennes.

Le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda), Henri Konan Bédié peut désormais dormir tranquille. En effet, un mois après les propos qu’il a tenus sur l’orpaillage clandestin, la fraude de nationalité, lesquels propos avaient été vivement condamnés par la coalition au pouvoir, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), il vient de recevoir le soutien du Front populaire ivoirien (Fpi) de la tendance ‘’Gbagbo ou rien’’.

En meeting de lancement de la campagne pour la libération de Laurent Gbagbo et de la réconciliation nationale le samedi 20 juillet 2019 à la place Cp1 de Yopougon, le secrétaire général du Fpi, Assoa Adou a tranché en faveur du président Bédié. Mieux Assoa Adou croit savoir qu’il y’a des mercenaires infiltrés qui occupent les forêts ivoiriennes. « Aujourd’hui nous constatons la catastrophe écologique. Notre forêt est détruite. Ils ont infiltré des mercenaires qui occupent nos forêts. Ils se sont installés en orpailleurs aussi. Ils polluent les nappes phréatiques, ils polluent les rivières, marigots, lacs. C’est très dangereux parce que la première fois le monde a connu ça c’était au Japon. Aujourd’hui la Côte d’ivoire a un gros problème de sécurité. Nous voyons les microbes, les dozos, les djihadistes.», a révélé Assoa Adou.

Outre ce fait, le porte-parole de Laurent Gbagbo s’est exprimé sur le mode de recrutement dans les instances publiques en Côte d’Ivoire. Un mode de recrutement qui selon Assoa Adou se fait sur la base d’appartenance ethnique. « Chers camarades nous sommes venus vous lancer un grand message. La Côte d’ivoire est sinistrée, elle est malade. Ils ont introduit dans notre pays ce qu’on n’a jamais connu : le rattrapage ethnique. Quand on publie les résultats de concours, on a l’impression que l’intelligence a quitté les autres pour aller se loger chez les gens du Nord. Le rattrapage ethnique existe même au niveau de ce qu’ils appellent la démocratie. Par exemple : Pour être député et que vous êtes au nord, vous avez besoin de 25 000 électeurs. Mais si vous avez le malheur d’être au Sud il vous faut 65000 électeurs. Ce rattrapage ethnique fait que même dans la population, il y’a la pauvreté.», a martelé le secrétaire général du Fpi.

Maxime KOUADIO                                                                           

 

 

 

Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte