Depuis la Suisse, Christian Vabé (RPCI-AC) contredit Ouattara : « La nouvelle CEI n’est pas consensuelle »


Depuis la Suisse, Christian Vabé (RPCI-AC) contredit Ouattara : « La nouvelle CEI n’est pas consensuelle »
Christian Vabé, président du RPCI-AC

Dans une note transmise au confrère ivoirebusiness, Christian Vabé, président du rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire alternative crédible (RPCI-AC), parti est membre de la plateforme de l’opposition « ensemble pour la démocratie et la souveraineté » (EDS), a pris le contrepied de la déclaration du président de la République, Alassane Ouattara, relativement à la nouvelle commission électorale indépendante.

Christian Vabé n’a pas tardé à sortir de son silence suite aux déclarations du président de la République, Alassane Ouattara. Le président du rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire alternative crédible (RPCI-AC) a fait savoir que contrairement aux affirmations du chef de l’Etat, la nouvelle CEI n’est pas consensuelle. « M. le Président, la nouvelle CEI n’est pas du tout consensuelle et ne peut pas garantir des élections crédibles et transparentes en 2020 contrairement à ce que vous avez affirmé hier »

La déclaration

Importante déclaration à la Nation concernant les affirmations du Président Alassane Ouattara sur la nouvelle CEI, consensuelle selon lui

Le rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire Alternative (RPCI-AC) rejette avec force les affirmations du Président Alassane Ouattara, chef de l’Etat, selon lesquelles la nouvelle commission électorale indépendante mise sur pied est indépendante, consensuelle, et le fruit de discussions entre le pouvoir, l’opposition, et société civile.

Monsieur le Président, la nouvelle CEI est au contraire le fruit d’un passage en force de la part de votre Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, et de votre ministre de l’Intérieur SIDIKI Diakité. C’est cela la réalité monsieur le Président.

En effet monsieur le Président, les propositions de l’opposition significative concernant la mise en place d’une CEI réellement reformée afin de la rendre conforme aux normes internationales conformément à l’arrêt de la cour africaine des droits de l’homme (CADH), n’ont jamais été prises en compte par le Premier ministre monsieur le Président.

M. le Président, la nouvelle CEI n’est pas du tout consensuelle et ne pourra pas garantir des élections crédibles et transparentes en 2020 contrairement à ce que vous avez affirmé hier lors de l’ouverture des journées consacrées aux institutions de la République.

La nouvelle CEI monsieur le Président est rejetée par le RPCI-AC, par l’opposition significative EDS/FPI, PDCI-RDA, la plateforme du PDCI, et la société civile.

En conséquence monsieur le Président :

-Nous appelons de toute urgence à la reprise immédiate du dialogue tripartite inclusif pouvoir-opposition-société civile, pour enfin mettre en place cette nouvelle CEI reformée en profondeur attendue par tous, afin d’éviter à la Côte d’Ivoire, une nouvelle crise post-électorale, pire que celle de 2010-2011.

-Nous exigeons la démission immédiate du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et du ministre de l’Intérieur SIDIKI Diakité, incapables d’organiser des discussions inclusives avec l’opposition significative et la société civile, préférant dialoguer avec des partis politiques fantômes sans aucun poids réel.

-Nous vous demandons de vous adresser dans les meilleurs délais à la nation pour rassurer les ivoiriens, et appeler la vraie opposition et la société civile à des discussions franches, sous votre égide.

Vive la Côte d’Ivoire,

Que Dieu bénisse et protège la Côte d’Ivoire,

Fait à Zurich le 22 juillet 2019

Pour le RPCI-AC

Christian Vabé

Président

AMPLIATIONS

DONALD TRUMP, PRESIDENT DES ETATS UNIS D’AMERIQUE

MARECHAL AL SISSI, PRESIDENT D’EGYPTE ET PRESIDENT DE L’UNION AFRICAINE

EMMANUEL MACRON, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

PRESIDENT ALASSANE OUATTARA CÔTE D’IVOIRE

MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL PRESIDENT ROCH MARC CHRISTIAN KABORE BURKINA FASO

PRESIDENT LAURENT GBAGBO (BRUXELLES BELGIQUE)

VLADIMIR POUTINE, PRESIDENT DE LA FEDERATION DE RUSSIE

CYRIL RAMAPHOSA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUD-AFRICAINE

GEORGE WEAH, PRESIDENT ELU DU LIBERIA

IBRAHIM BOUBACAR KEITA (IBK), PRESIDENT DU MALI

THERESA MAY, PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE (10 DOWNING STREET)

PRÉSIDENT MACKY SALL (SÉNÉGAL)

ANGELA MERKEL (CHANCELIÈRE ALLEMANDE)

PRÉSIDENT OBIANG N'GUEMA BASOGO (GUINÉE EQUATORIALE)

PRESIDENT IDRISS DEBY, PRESIDENT DU TCHAD

ALPHA CONDE, PRESIDENT DE GUINEE

JEAN CLAUDE JUNKER PRÉSIDENT DE LA COMMISSION UNION EUROPÉENNE

PRÉSIDENT DE L'UNION EUROPÉENNE PARLEMENT DE STRASBOURG (DÉPUTES EUROPÉENS) STRASBOURG DÉPUTES FRANÇAIS (PALAIS BOURBON)

SÉNATEURS FRANÇAIS (PALAIS DU LUXEMBOURG)

CONGRES AMÉRICAIN (CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET SÉNATEURS AMÉRICAINS)

COMMONS GRANDE BRETAGNE (DÉPUTES ANGLAIS)

BUNDESTAG (German Federal Diet) PARLEMENT ALLEMAND

Sénatrice Claire Mc Caskill (Missouri)

Senator Tom Udall (New Mexico)

Senator Pat Roberts (Kansas)

Senator John Mac Cain (Arizona)

Senator Christopher Coons (Delaware)

Senator Mike Crapo (Idaho)

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte