Bayota/ Réconciliation : Hamed Bakayoko interpelle Bédié


14/08/2019
Bayota/ Réconciliation : Hamed Bakayoko interpelle Bédié
Le ministre d'Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko, a communiqué avec les populations de Bayota,samedi dernier.

Une réconciliation sans amour, est un « anagoplan » (duperie, en argot ivoirien), aux dires du ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko. Il l’a fait savoir à la population de Bayota (35 km de Gagnoa), le samedi 10 août, en marge de l’inauguration de la nouvelle brigade de gendarmerie de la ville.

« La réconciliation pour moi, ce n’est pas la politique politicienne, la politique de la vengeance », a insisté le ministre de la Défense, assurant que les hommes politiques doivent faire preuve de dépassement de soi, transcender ce qu’ils ont pu se faire comme mal, afin que la réconciliation soit effective en Côte d’Ivoire. Selon lui, réconciliation équivaut à de l’amour, à l’absence de méfiance et au respect d’autrui. Dans l’amour, a-t-il dit, « ton ami et toi, vous avez fait palabre, vous vous êtes fait mal. Mais tu regardes dieu, tu regardes la terre et tu dis c’est fini. Tu ne le dis avec la bouche, parce que cela signifierait que tu as un plan caché ». Interpellant les populations qui suivent aveuglément les hommes politiques, l’émissaire du gouvernement a affirmé que les politiciens se parlent entre eux, et défendent leurs intérêts propres, sans tenir compte de ceux des populations. « Quand nous sommes dans nos deals, nous ne parlons pas de vous », a révélé Hamed Bakayoko, devant une foule médusée. Faisant allusion aux anciens chef d’Etat ayant gouverné la Côte d'Ivoire, le ministre d’Etat a noté : « tu l’as aimé, tu l’aimes, qu’a-t-il fait pour toi ? Parce ce n’est pas une affaire de politique. C’est une affaire de s’en sortir personnellement ». Une invite a été faite directement au citoyen lambda à ne soutenir que celui qui veut aider au mieux-être de chaque citoyen, de sa famille et de son village.

Le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié, n'a pas échappé à la critique. M. Bédié, après son divorce d'avec le président de la République, Alassane Ouattara, a décidé de faire la paix avec l'ex-président Laurent Gbagbo.

Au gré de son propre intérêt et non de celui des populations, « il ne te dit pas pourquoi il vient ici. Après, quand il n’est pas à l’aise, qu’il part là-bas, et il ne te dit pas non plus pourquoi il y va », relève le proche collaborateur du président Alassane Ouattara.

 

Abraham Sahié TOURÉ

Correspondant régional

1 | 2

 

Videodrome