Côte d'Ivoire : Le Pdci « enterre » Affi N'guessan, Gbagbo ne veut toujours pas de Soro


11/09/2019
Côte d'Ivoire : Le Pdci « enterre » Affi N'guessan, Gbagbo ne veut toujours pas de Soro
Henri Konan Bédié ne reconnaît que le Fpi de Gbagbo

Grand meeting organisé conjointement pas le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) et les partisans de Laurent Gbagbo, mise en place de la plateforme de l'opposition ivoirienne, recomposition de la Commission électorale indépendante (Cei) sont entre autres les grands sujets débattus par la presse ce mercredi 11 septembre 2019.

« A quelques jours du meeting conjoint, le Pdci « enterre » Affi N'guessan », titre ce mercredi le journal indépendant Soir Info. Le confrère cite Brahima Kamagaté, secrétaire exécutif chargé de la jeunesse du Pdci qui souligne que la collaboration entre le Pdci et cette personnalité (Affi) s'est achevée. « Pour nous, le président Laurent Gbagbo est le président du Fpi, le secrétaire général s'appelle Assoa Adou », a-t-il martelé. Et, Soir Info de poursuivre en ces termes : « Il (Affi) est accusé de vouloir doubler l'opposition ».

Sur la mise en place de plateforme de l'opposition, Le Jour Plus soutient que « Gbagbo ne veut toujours pas de Soro ». Pour ce quotidien, le cas Guillaume Soro menace sérieusement la mise en place de cette plateforme portée par Henri Konan Bédié. « Toutes les tentatives de N'zueba (Bédié) d'adjoindre son nouveau poulain, Guillaume Soro, à ce projet rencontre un refus ferme de Laurent Gbagbo. L'ancien chef de l'État choppé le 11 avril 2011 accuse Guillaume Soro d'avoir contribué, malgré l'amour qu'il lui portait, à sa chute », avance Le Jour Plus. Qui ajoute que tous les efforts physiques et intellectuels de Bédié pour embarquer Soro dans son navire n'est que fortuit.

Concernant l'affaire « refus du Champroux à l'opposition » Le Mandat dit « toute la vérité ». Pour ce journal, le stade Robert Champroux n'a jamais été refusé. Il prend, d'ailleurs au mot Brahima Kamagaté, secrétaire exécutif chargé de la jeunesse du Pdci qui a co-animé une conférence de presse le mardi, au siège du Pdci, à Cocody. « Le ministre Danho Paulin qui nous a reçus aujourd'hui (mardi 10 septembre) nous a fait savoir que le stade Champroux est fermé depuis un mois pour des travaux. Ce que nos équipes chargées de la logistique, déployées sur les lieux ont constaté depuis avant-hier », a-t-il rapporté. Pour ce journal, c'est la preuve que les dirigeants du Pdci et les Gor (Gbagbo ou rien) sont des amateurs.

A l'opposé, Le Temps, estime que « le régime panique et refuse le Champroux au Fpi et Pdci ». « C'est une panique du régime. Il a peur de la forte mobilisation de ces deux partis politiques et leur plateforme. Ce n'est pas surprenant. La rencontre Gbagbo-Bédié à Bruxelles a créé un vent de panique au niveau du régime. Il ne s'est pas remis. Il a mené toutes les tractations pour empêcher cette rencontre », a soutenu le confrère.

L'Expression pour sa part, a consacré sa Une à la recomposition de la Cei. « Comment l'opposition a été prise à son propre piège ». « Tel est pris qui croyait prendre. C'est en ces termes que l'on peut résumer la posture de l'opposition ivoirienne », a-t-il souligné.

Jonas BAIKEH

 

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome
Pétition LIBAN (2)

1 | 2

 

Videodrome