En meeting à Treichville : Guikahué réclame le retour de Gbagbo, de Blé Goudé et des exilés

« Que la loi d'amnistie soit appliquée aux militaires »
Prochain meeting : opération « inondation » du Plateau au stade Houphouët Boigny
14/09/2019
En meeting à Treichville : Guikahué réclame le retour de Gbagbo, de Blé Goudé et des exilés
Maurice Kacou Guikahué a salué la mobilisation

Le Pr Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) a réclamé le retour de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé et des exilés. Il a posé cette requête du haut de la tribune du meeting tenu par l'opposition ce samedi 14 septembre 2019, à Trechiville.

«Il est plus que nécessaire de se libérer des entraves du passé. Ce qui est passé est passé. Nous devons regarder l'avenir en posant deux actes : la libération complète de tous les prisonniers de la crise post électorale. Que la loi d’amnistie qui a été promulguée de 6 août 2018, à la veille de la fête d'indépendance par le président de la République soit appliquée aux militaires. Le second acte fort qui accompagne la réconciliation est que le président Laurent Gbagbo et le ministre Charles Blé Goudé qui ont été acquittés de crimes contre l'humanité reviennent en Côte d'Ivoire. Et avec eux, tous les exilés », a exigé Pr Guikahué. De même, il a demandé que prennent fin les procès contre les opposants politiques. Pour lui, la vie politique doit être réconciliée.

Après avoir salué la mobilisation des militants de l'opposition, il a fait savoir qu'il lorgne le stade Félix Houphouët Boigny pour le prochain rassemblement. « Premier meeting, il y en aura d'autres avec l'opération inondation du Plateau", a-t-il annoncé. Il s'agira de faire craquer avec le stade Félix Houphouêt Boigny.

Pour sa part, Assoa Adou, secrétaire général du Front populaire ivoirien (Fpi) tendance Laurent Gabgbo a dépeint un triste tableau de la Côte d'Ivoire et a invité les Ivoiriens à la réconciliation et la paix. « Les Ivoiriens continuent de se regarder en chiens de faïence. Les maladies endémiques réapparaissent en Côte d'Ivoire pendant que 300 médecins sont au chômage », a souligné M. Assoa.

Pour lui, l'école publique s'est transformée en une structure d'escroquerie financière. Non sans dénoncer l'orpaillage clandestin qui tue des populations ivoiriennes. Dans cette veine, il s'est plaint du surendettement de la Côte d'Ivoire et de la précarité généralisée dans laquelle baignent les Ivoiriens.

« Ce meeting doit être considéré comme le début de la régénérescence. « Nous devons nous battre pour le retour de Gbagbo », a-t-il indiqué. C'est pourquoi, il a invité le pouvoir en place à privilégier des actes de réconciliation et la paix.

Notons la présence de Simone Ehivé Gbagbo, de nombreuses figures de l'opposition en Côte d'Ivoire.

Jonas BAIKEH

 

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2