Appel de Fatou Bensouda contre Gbagbo et Blé Goudé : Georges Armand Ouégnin (Eds) dénonce un harcèlement judiciaire et réaffirme son soutien à son référent politique


18/09/2019
Appel de Fatou Bensouda contre Gbagbo et Blé Goudé : Georges Armand Ouégnin (Eds) dénonce un harcèlement judiciaire et réaffirme son soutien à son référent politique
Georges Armand Ouégnin réaffirme son soutien à Laurent Gbagbo et à Charles Blé Goudé

L’appel de Fatou Bensouda, procureure de la Cour pénale internationale (Cpi) contre la décision d’acquittement et de libération de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et de son ministre de la Jeunesse, Charles Blé Goudé, verdict rendu par les juges de la chambre préliminaire I de la Cpi, le 15 janvier dernier, continue de susciter des réactions dans le camp Gbagbo. Après Assoa Adou, secrétaire général du Front populaire ivoirien (Fpi) proche de Laurent Gbagbo qui a dénoncé un ‘’acharnement’’ politique contre son camp, c’est au tour du président de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (Eds), Georges Armand Ouégnin de dénoncer un harcèlement judiciaire contre son référent politique Laurent Gbagbo. Ci-dessous l’intégralité de son message dont nous avons reçu copie ce mercredi 18 septembre 2019:

La plateforme politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) a appris avec surprise, indignation et déception, la volonté de la procureure de la Cour Pénale Internationale (CPI), de faire appel de la décision d'acquittement du président Laurent GBAGBO et du ministre Charles Blé GOUDE, rendue par les juges de la chambre de première instance.

EDS prend acte de cette donne nouvelle dans le procès de son référent politique qui s'apparente à n'en point douter à un véritable harcèlement juridique et note que ce marathon judiciaire qui est heureusement arrivé à son dénouement confirmera l'innocence du président Laurent GBAGBO et du ministre Charles BLE GOUDE qui regagneront très bientôt la terre de leurs ancêtres pour contribuer au processus de réconciliation nationale, pour une paix durable en Côte d'Ivoire.
EDS réaffirme son soutien à son référent politique, le président Laurent GBAGBO, renouvelle toute sa confiance aux dynamiques équipes de défense et reste profondément convaincu que la justice sera dite et que la vérité triomphera.
EDS demande par conséquent au peuple Ivoirien, aux démocrates et aux personnes de bonne volonté de rester serein et de faire confiance à la justice internationale.

Fait à Abidjan le 17 septembre 2019.
Pour EDS
Pr Georges-Armand OUEGNIN

N.B: Le titre et le chapeau sont de la rédaction

1 | 2