Affaire « arrestation manquée de Guillaume Soro » : La Côte d'Ivoire ne s'y reconnaît pas


15/10/2019
Affaire « arrestation manquée de Guillaume Soro » : La Côte d'Ivoire ne s'y reconnaît pas
Le ministère des affaires étrangères de Côte d'Ivoire a apporté un démenti aux accusations de Guillaume Soro


Le ministère des affaires étrangères a réagi ce mardi 15 octobre 2019, suite aux accusations portées par Guillaume Soro relativement à son arrestation manquée en Espagne.

« Décrivant les événements qui se seraient déroulés à l'hôtel où il résidait, M. Guillaume Soro a désigné les autorités ivoiriennes, comme étant responsables de sa tentative d'arrestation par la police espagnol, agissant, selon lui, pour le compte de la section ivoirienne d'interpol. Le gouvernement ivoirien n'est en aucune manière impliqué dans cette tentative d’interpellation », a fait savoir le ministère des affaires étrangères, un communiqué.
Rappelons que l'ancien président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, Guillaume Soro avait dénoncé, à Barcelone, le 12 octobre 2019, une arrestation d'interpol le visant dont Abidjan serait le commanditaire, au cours d'une rencontre avec la diaspora africaine vivant en Europe.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2