Depuis Abengourou, Franck Anderson Kouassi (SGA du parti de Gbagbo) avertit : « Le RHDP va bientôt nous sentir »

« Le Pdci et le Fpi ne se sont pas mis ensemble pour plaisanter »
02/12/2019
Depuis Abengourou, Franck Anderson Kouassi (SGA du parti de Gbagbo) avertit : « Le RHDP va bientôt nous sentir »
Franck Anderson Kouassi lors du meeting à Abengourou

Le décor politique de la ville d’Abengourou a été meublé le dimanche 1er décembre 2019 par un meeting du front populaire ivoirien. A l’occasion, Franck Anderson Kouassi le secrétaire général adjoint dudit parti chargé de la communication, a porté le message de la direction du Fpi.

« Tenez-vous prêts ! Bientôt nous allons engager des actions concrètes ». C’est le message essentiel adressé par Franck Anderson Kouassi aux militants du parti de Laurent Gbagbo à Abengourou. Bien avant, l’ancien patron du conseil national de la communication audio-visuelle (Cnca) s’est longuement étendu sur la nécessité pour la Côte d’Ivoire d’aller à la paix et à la réconciliation. Une nécessité de réconciliation qui, selon lui, a fondé la dernière visite rendue par Henri Konan Bédié à Laurent Gbagbo à Bruxelles.

L’orateur du jour s’est convaincu que malheureusement « Le parti au pouvoir ne veut pas de paix parce qu’il veut gouverner dans la division. Ses responsables ne parlent de réconciliation et de paix que lorsqu’ils sont à l’extérieur du pays. Sur place en Côte d’Ivoire, nous assistons à une autocratie et à une dictature au quotidien » Etayant ses propos, le Sga du Fpi a fait allusion à la requête introduite le 25 octobre dernier par l’Etat ivoirien auprès de la Cour Pénal Internationale (Cpi) pour s’opposer au retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire. « Cette autre cabale ne prospérera pas parce que Laurent Gbagbo doit rentrer au pays pour contribuer à la réconciliation de la Côte d’Ivoire. Et il rentrera », a-t-il affirmé avant d’annoncer des actions concrètes pour les prochains jours : « Le Pdci et le Fpi ne se sont pas mis ensemble pour plaisanter. Nous sommes ensemble pour restaurer la paix en Côte d’Ivoire. Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’avec les épreuves subies, l’opposition s’est aguerrie. Sachez que le Rhdp est momentanément au pouvoir. Il va bientôt nous sentir », a-t-il lancé aux militants dans une ambiance hystérique.

Intervenant au nom du Pdci-Rda qui s’est associé à l’évènement à travers une forte délégation, Amoikon Kouakou Banga, le délégué communal du parti septuagénaire a, pour sa part, longuement plaidé pour le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire pour la réconciliation dans le pays.

Notons qu’à l’instar du meeting du Fpi à Abengourou, 106 autres missions similaires ont été engagées par le parti de Laurent Gbagbo à travers tout le pays.

 

Zéphirin NANGO

1 | 2