Location du jet privé pour son retour avorté à Abidjan : Le pouvoir d'Abidjan sur les traces des financiers de Guillaume Soro, des hommes d'affaires turcs et français cités


10/01/2020
Location du jet privé pour son retour avorté à Abidjan : Le pouvoir d'Abidjan sur les traces des financiers de Guillaume Soro, des hommes d'affaires turcs et français cités
La traque à Guillaume Soro se poursuit à Abidjan et à l'extérieur.

L'exil de Guillaume Kigbafori Soro en France risque de ne pas être de tout repos pour lui. De fait, des enquêteurs ivoiriens, bien qu'étant à fond en Côte d'Ivoire dans une procédure faite de perquisitions de domiciles et d'arrestation de proches de l'ancien président de l'Assemblée nationale, se sont orientés vers les contacts européens et au Moyen orient.

Selon la Lettre du Continent, dans sa parution du mercredi 8 janvier 2020, les autorités ivoiriennes veulent désormais savoir « qui a avancé les fonds pour louer le jet privé qui aurait dû ramener Guillaume Soro à Abidjan ». Les renseignements ivoiriens sont en branle et ont ciblé des personnalités étrangères, proches du président de Générations et peuples solidaires (Gps), présumés mécènes du chef de l'ex-rébellion ivoirienne, précise la source d’informations. Ils veulent savoir celui ou ceux qui ont aidé M. Soro à louer le Bombardier Challenger 600, le jet privé qui devait le débarquer au Gatl, à Abidjan Port-Bouët, le lundi 23 décembre 2019. De fait, notre source informe que cet avion immatriculé « D-Antr » aurait été loué par Guillaume Soro à auteur de plus d'une centaine de milliers d'euros. L'appareil appartient à la compagnie d'aviation d'affaires allemande Mhs Aviation, et dirigée par Steffen Fries. 

On le sait, Guillaume Soro avait effectué un séjour en Turquie. Ce passage qui n'est pas resté sous silence, est saisi par Abidjan pour chercher le mécène du député de Ferkessédougou dans ses réseaux turcs. Début juillet, a rapporté la Lettre du Continent, lors d'un séjour sur les rives du Bosphore, M. Soro avait été introduit auprès d'une dizaine d'hommes d'affaires turcs par son ami Ramazan Çırak, le président de la Chambre de commerce de Turquie en Côte d'Ivoire, et Serdar Toros Cengiz.

L'ancien ministre des Affaires européennes, reconverti dans le conseil, Egemen Bağiş, faisait partie des hôtes de Guillaume Soro.
L’entrepreneur iranien, Amir Moshkabadi, serait également fiché. Guillaume Soro et lui avaient passé plusieurs jours de vacances, à la mi-juillet 2019. Mais les enquêtes ne s'arrêtent pas là, puisque les renseignements ivoiriens lorgnent aussi l'homme d'affaires français, Vincent Miclet. Il avait été présenté à Guillaume Soro par Alexandre Benalla, à Marrakech, en juin 2019. Pour cette dernière personnalité citée, le journal assure que le président de Gps, contre qui un mandat d'arrêt international est lancé, nie toute participation financière de celle-ci à son action, en vue de la présidentielle de 2020. En tout état de cause, le pouvoir d'Abidjan est déterminé à fourrer son nez dans tout ce que Guillaume Soro touche ou a touché depuis qu'il a décidé de rompre les amarres avec le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) et le président de la République, Alassane Ouattara. Tous ces contacts et éventuellement leurs activités sont passés à la loupe.

Hervé KPODION

Hervé Kpodion

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome