Présidentielle 2020/’’Affaire CNI gratuite au nord et payante au sud’’, Bruno Nabagné Koné recadre Guikahué : « C'est un acte normal. Nous allons continuer à le faire. »


25/02/2020
Présidentielle 2020/’’Affaire CNI gratuite au nord et payante au sud’’, Bruno Nabagné Koné recadre Guikahué : « C'est un acte normal. Nous allons continuer à le faire. »
Le ministre Bruno Nabagné Koné, n'est pas du tout content de Maurice Kacou Guikahué, secrétaire général en chef du Pdci

Bruno Nabagné Koné, n’est visiblement pas content du secrétaire exécutif en chef du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda). Au lendemain de sa sortie, où il a dénoncé la délivrance gratuite des Cartes nationale d’identité (Cni) au nord du pays et payante au sud, Bruno Nabagné Koné, coordonnateur régional du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) de la Bagoué, a tenu à mettre le pendule à l’heure.

Sans ambages, le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, a indiqué que le gouvernement ivoirien, n’agit pas en faveur d’une région au détriment d’une autre. Ce proche collaborateur d’Alassane Ouattara souligne en effet, que le gouvernement n’agira jamais de la sorte parce qu’il est au service de tous les ivoiriens.

« Sur l'établissement des CNI, soyons clairs. Le gouvernement n'intervient pas pour aider tel ou tel, et non plus pour aider les ressortissants d'une région particulière par rapport aux autres. Le gouvernement ne le fera jamais parce que le Président Alassane Ouattara travaille pour tous les ivoiriens sans exclusion.», a écrit Bruno Nabagné Koné sur sa page Facebook. Tout en mettant en relief l’esprit d’entraide qui prévaut au sein de sa formation politique. Il soutient en effet, que l’établissement gratuit de la Cni dans certaines zones du nord est l’œuvre de charité de certains cadres du Rhdp.

« Mais ce que nous faisons en tant que cadre, ayant la chance d'avoir un plus de moyens que certains de nos frères et sœurs, c'est qu'autant nous aidons certains à manger ou à se soigner, autant nous pouvons également les aider à établir leurs pièces administratives, à obtenir une carte d'identité ; c'est un acte normal que nous posons depuis des décennies ici; et nous allons évidemment continuer à le faire pour ces parents qui ont besoin de pièces d'identité et qui n'ont pas les moyens de le faire. », a dit l’ex-porte-parole du gouvernement.

 

Maxime KOUADIO

Maxime KOUADIO

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome