Covid-19/Message de Ouattara à la nation: Affi satisfait, mais…


24/03/2020
Covid-19/Message de Ouattara à la nation: Affi satisfait, mais…
Pour le Fpi, il faut que ces mesures soient respectées.

Le Front populaire ivoirien (Fpi, légal) a réagi, ce mardi 24 mars 2020 au message adressé par le chef de l'État, Alassane Ouattara à la nation, lundi soir relativement à la maladie à coronavirus (Covid-19). Même s'il salue les mesures annoncées par le président Ouattara, le Fpi, par le biais de son porte-parole Issiaka Sangaré a mis l'accent sur l'application effective de celles-ci.

«Globalement, nous saluons les décisions qui ont été prises, mais, il faudra veiller à leur mise en application effective. Il faudra aussi inviter les populations à respecter ces consignes parce qu'il y va de santé de tous », a réagi Issiaka Sangaré quand Linfodrome l'a joint ce mardi.

Sur les 8 mesures annoncées, il s'est réjoui de la mise en place d'un comité de veille et l'instauration de l'État d'urgence sanitaire. « On a constaté que ces mesures s'adaptent et se justifient avec l'évolution de la pandémie. En même temps, il y a des mesures d'anticipation. Il y a aussi l'État d'urgence sanitaire. C'était un point que le Fpi avait souhaité », a-t-il souligné.

Maintenant, selon Issiaka Sangaré, il faudra veiller à la mise en œuvre de ces mesures. « Il faudra aussi faire en sorte qu'au plan social , il n'y ait pas de flambée de prix, parce que déjà les populations commencent à s'en plaindre et donc, voir les acteurs du commerce pour que les prix restent en l'état. Il faut également voir assez rapidement la situation des entreprises et principalement par rapport aux différentes fermetures des restaurants et autres activités et voir comment cela impacte leurs activités au quotidien. C'est pourquoi nous avons souhaité qu'il y ait un fonds d'appui. Et, nous pensons qu'il y a un fonds qui a été mis en œuvre. Dès lors que le président a dit qu'il a instruit le Premier ministre pour rencontrer les différents acteurs du secteur économique, nous espérons que des mesures vont être prises. Pour ceux qui voient leur commerces fermer, il faut qu'il y ait des mesures d'accompagnement », a-t-il insisté.

Avant d'ajouter : « Nous avons aussi relevé que sur la question du traitement, le président a mis un point d'honneur sur le fait que tout le monde soit traité avec égalité. Parce que nous avons aussi relevé, dans l'adresse faite par le président du Front populaire ivoirien, l'incident malheureux qui avait conduit à un traitement discriminatoire de certains de nos concitoyens ».

Rappelons que la Côte d'Ivoire est touchée par le Covid-19 et enregistre à ce jour, 25 cas confirmés de personnes contaminées.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2