Côt:e d'Ivoire: Retour sur l’essentiel de l’actualité gouvernementale du 23 au 27 mai 2022

Publié le
cot-e-d-ivoire-retour-sur-l-essentiel-de-l-actualite-gouvernementale-du-23-au-27-mai-2022 Gouvernement Patrick Achi 2
Gouv Info

L’actualité gouvernementale de la semaine du 23 au 27 mai 2022 a été marquée par la participation du Premier Ministre, Patrick Achi, au Forum économique mondial de Davos et à la semaine africaine de l’UNESCO. 

Ci-dessous, les temps forts de cette riche actualité gouvernementale.

Forum économique de Davos : le premier ministre Patrick Achi présente les potentialités de la zone de libre-échange continentale africaine

A son arrivée au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, où il représente le Président de la République, Alassane Ouattara, le Premier Ministre, Patrick Achi, a annoncé qu’il va promouvoir les succès de la Côte d’Ivoire et des Ivoiriens à ce rendez-vous économique de haut niveau. Il partagera aussi, a-t-il poursuivi, avec les plus grands leaders de la planète, la vision 2030 du Président de la République, Alassane Ouattara, et les axes structurels de développement.

Nous mettrons en valeur les extraordinaires opportunités d’investissements

« Nous mettrons en valeur les extraordinaires opportunités d’investissements dans l’agriculture, l’industrie, les infrastructures, les mines et l’énergie, le tourisme, le digital, les industries culturelles. Mais aussi évidemment, au sortir de la #COP15, le reboisement et la restauration des sols, économiquement et écologiquement qui sont très performants », a indiqué le Chef du gouvernement ivoirien sur sa page officielle, le lundi 23 mai 2022.

Culture : la ministre Françoise Remarck à Paris discute du retour du "djidji ayokwe", le tambour parleur du peuple Atchan

La ministre de la Culture et de la Francophonie, Françoise Remarck, à la tête d’une forte délégation, s’est rendue, le 25 mai 2022 au Musée du Quai Branly à Paris, pour discuter du retour en Côte d’Ivoire du "Djidji Ayokwê", le tambour parleur du peuple Atchan.

Cette démarche officielle empreinte d’émotion fait suite à la visioconférence qui s’est déroulée le 12 mai 2022, entre le ministère de la Culture et de la Francophonie et la Direction du Musée du Quai Branly, autour de la restitution du "Djidji Ayokwê", une œuvre précieuse pour le peuple Atchan. Ce tambour long de 3,31 mètres et qui pèse 430 kilos n’aurait pas été conservé dans les meilleures conditions depuis sa saisie en 1916. En présence du chef d’Attécoubé, des propositions de restauration ont été faites et un avis a été donné sur ce sujet. La Côte d’Ivoire s’est engagée à faire en sorte que ce mythique tambour retrouve ses terres et les chefs Bidjan, dépositaires de ce bien patrimonial qui joue un rôle multiforme dans la société Ebrié.

Clôture de la semaine africaine de l’Unesco : le premier ministre, Patrick Achi salue l’ouverture de l’Afrique au monde

A la cérémonie de clôture de la semaine africaine de l’UNESCO, le mercredi 25 mai 2022 à Paris (France), le Premier Ministre, Patrick Achi, s’est félicité de l’organisation de cette Semaine qui a été l’occasion pour l’Afrique, pleine d’espérance et de confiance, de s’ouvrir au monde et de faire montre de sa diversité culturelle et de ses valeurs traditionnelles et historiques. "A travers la semaine africaine de l’UNESCO, c’est l’Afrique qui s’est ouverte à vous, qui s’est offerte au monde.

De son Nord à son Sud, de son Est à son Ouest, à travers ses sons et sa musique, à travers ses couleurs et ses savoir-faire, à travers ses odeurs et ses saveurs, à travers ses traditions et ses innovations, l’Afrique a montré son visage, cette terre de patrimoine et d’histoire, cette terre de modernité et d’imagination. C’est cette Afrique passionnée et passionnante, pleine d’espérance et de confiance, que nous voyons grandir et que nous voulons, avec l’UNESCO, à travers la promotion de la Culture, de l’Education et de la Science, toujours, toujours, tirer plus haut !", a dit Patrick Achi, représentant le Président Alassane Ouattara, parrain de cette cérémonie.

Unesco : la semaine africaine ouverte par la ministre ivoirienne Mariatou Koné

Abidjan, le 25 mai 2022- La ministre ivoirienne de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, a procédé, au nom du Président de la République, Alassane Ouattara, le lundi 23 mai 2022 à Paris, à l’ouverture de la Semaine africaine de l’UNESCO qui se tient du 23 au 25 Mai 2022. Au nom du Président de la République, la ministre Mariatou Koné a salué la vitalité des relations entre la Côte d’Ivoire et l’institution onusienne en rappelant l’appui dont bénéficie son pays et plusieurs pays africains dans divers domaines tels que l’éducation et la culture.

Cette semaine africaine qui porte sur la thématique « L’autosuffisance, la résilience et le développement économique de l’Afrique » et est marquée par plusieurs activités, notamment, des conférences, des tables rondes, des expositions d’art, l’artisanat, ainsi que des projections de films documentaires.

Recrutement des enseignants-chercheurs et chercheurs, édition 2022 : le ministre Adama Diawara satisfait du bon déroulement de l’organisation

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Adama Diawara, s’est félicité, le lundi 23 mai 2022, du bon déroulement des épreuves orales du concours de recrutement des Enseignants-chercheurs et Chercheurs, édition 2022.

C’était au terme d’une visite au centre d’examen situé dans l’enceinte de l’Institut Pédagogique National de l’Enseignement Technique et Professionnel (IPNETP) d’Abidjan-Cocody. « Tout se passe très bien et dans le calme depuis les épreuves écrites aux épreuves orales. Je suis satisfait du déroulement de l’organisation », s’est réjoui Adama Diawara.

Et d’ajouter : « Maintenant, nous allons voir les notes des différents candidats pour voir si les niveaux sont ceux que nous escomptons pour nos structures de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique ».

Préservation du pouvoir d’achat des populations : le ministre Adama Coulibaly annonce la reconduction de la mesure de plafonnement de prix des denrées alimentaires

Le ministre ivoirien de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, a annoncé le mardi 24 mai 2022 que les mesures de plafonnement pour une durée de trois mois des prix des denrées alimentaires, notamment le riz, l’huile, le lait, le sucre, le beurre, la tomate seront probablement renouvelées.

Il est également revenu sur les subventions accordées aux meuniers (exonération du droit de douane sur les importations de blé à compter du 13 avril 2022) et les conséquences de la crise malienne. Il a expliqué que toutes ces mesures ont été prises pour préserver le pouvoir d’achat des populations en raison de la crise ukrainienne et d’autres chocs mondiaux qui entraînent une inflation forte sur les denrées alimentaires.

Parlant des impacts de cette crise ukrainienne, le ministre a dit qu’ils sont perçus à trois niveaux. Notamment, une augmentation des prix des produits alimentaires, une augmentation sur l’énergie et une augmentation du coût de financement des économies avec la hausse des taux d’intérêt sur les marchés internationaux.

Forum économique de Davos : le premier ministre, Patrick Achi, présent pour promouvoir les succès de la Côte d’Ivoire

Le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a présenté le 24 mai 2022 au Forum économique de Davos, l’attractivité et les nombreuses potentialités de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). Il intervenait sur le thème " En quoi la Zone de libre-échange continentale africaine peut-elle aujourd’hui aider à une émergence de l’Afrique ? ".

« La ZLECAF est un marché considérable, avec d’énormes potentialités et des richesses énormes. Elle stimulera le commerce intra-africain et va sûrement augmenter la croissance sur le continent. L’Afrique gagnera alors en prospérité », a expliqué Patrick Achi, lors d’un panel. Et d’ajouter que la ZLECAF permet un libre accès aux produits de base, aux biens et services en Afrique. Elle est une chance pour toute l’Afrique, car elle favorisera la création d’emplois et assurera une vitalité des économies africaines.

la mise en œuvre de la ZLECAF augmentera considérablement les flux de trafic

Pour le Chef du gouvernement, cet instrument d’intégration a de nombreux avantages dans tous les secteurs. A l’exemple de celui des transports, a-t-il soutenu, la mise en œuvre de la ZLECAF augmentera considérablement les flux de trafic sur tous les modes de transport, en accroissant de manière significative les besoins en équipements pour les transports routier, ferroviaire, maritime et aérien.

Salubrité : le gouvernement entend apporter une réponse efficace et durable à la question de la salubrité

Le directeur général de l’Assainissement et de la Salubrité, Lazeni Ouattara, a réaffirmé l’ambition du gouvernement ivoirien d’apporter une réponse efficace et durable à la question de la salubrité. Il a donné cette assurance au cours de "Tout Savoir Sur", tribune d’échanges hebdomadaire du Centre d’information et de communication gouvernementale (CICG), le 24 mai à Abidjan.

Cela passe, à l’en croire, par la poursuite de la modernisation de la gestion des déchets solides, l’intensification de l’éducation et la sensibilisation au changement de comportement, le renforcement du financement du secteur et le renforcement du cadre normatif. Il a rappelé les actions mises en œuvre par le gouvernement en faveur de la salubrité. A savoir, l’opération grand ménage, la fermeture et la réhabilitation de la décharge d’Akouédo, la construction du centre de valorisation et d’enfouissement technique de Kossihouen ainsi que la mise en place de trois centres de transfert.

Forum économique de Davos : le premier ministre Patrick Achi réaffirme l’engagement de la Côte d’Ivoire à transformer son Cacao et devenir fournisseur mondial de chocolat

Présent en Suisse, dans le cadre du Forum économique mondial de #Davos, le Premier ministre, Patrick Achi a réaffirmé l’engagement de la Côte d’Ivoire à transformer sur place sa production de cacao. Ce, en vue d’augmenter de manière substantielle les revenus liés à cette matière première, qui occupe une place importante dans l’économie ivoirienne.

"Au cours des 30 dernières années, nous avons été le premier producteur mondial de cacao. Nous produisons plus de 2 millions de tonnes par an. Mais en fin de compte, nous réalisons que quel que soit le prix qui vous sera donné, ce ne sera jamais suffisant – non seulement pour le pays, mais aussi pour le dur labeur du peuple. Transformer cette matière première est le vrai défi, vous savez, parce que vous avez besoin de valeur ajoutée, parce que vous avez besoin de créer des emplois, de générer plus de revenus", a expliqué le Chef du gouvernement ivoirien. Patrick Achi a fait remarquer que l’ensemble de la chaîne de valeur, allant… de l’agriculteur jusqu’au consommateur, représente 105 milliards de dollars.

Mais que le producteur ne gagne que 5 milliards de dollars. Pour le Premier ministre ivoirien, il n’y a qu’un moyen pour corriger cela, parvenir à transformer localement la production et réaliser l’ambition de vendre du chocolat "made in Côte d’Ivoire’’ dans le monde entier. Transformer le cacao, a expliqué Patrick Achi, reste le vrai défi pour la Côte d’Ivoire si elle veut créer des emplois et générer plus de revenus. Selon une étude de Fior Markets, le marché mondial du chocolat devrait atteindre 200,4 milliards de dollars d’ici 2028, contre 138,5 milliards de dollars en 2020.