Sénégal : 4 tués en 5 jours


01/02/2012
(AfriSCOOP) — Des échauffourées ayant opposé mardi à Dakar des manifestants aux forces de sécurité ont fait au moins un mort et plusieurs blessés, portant à 4 le nombre de personnes tuées depuis l’annonce de la validation de la candidature de Wade par le Conseil constitutionnel sénégalais.

Plusieurs médias locaux ont fait état de la mort d’un jeune homme renversé par un véhicule de police. Citant une source policière, la Radio Futurs Médias RFM (privée) a indiqué que la victime, Mamadou Diop, 32 ans, était étudiant en master à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

« Le camion-citerne de transport d’eau chaude de la police de couleur noire a foncé sur la foule à grande vitesse. Les manifestants ont pris la poudre d’escampette. Mamadou Diop, qui a vu tard le véhicule débouler, a été broyé par ses gros pneus », précise le site d’information dakaractu.com.

La police a confirmé la mort du jeune manifestant mais degage toute implication des forces de l’ordre. « Nous avons vérifié toutes les voitures de la police qui étaient dépêchées à la place de l’Obélisque. Il n’y a aucune trace de sang dans les véhicules », a expliqué le commissaire central de Dakar, Arona Sy à l’Agence de presse sénégalaise, niant toute responsabilité des éléments des forces de l’ordre.

A l’appel de l’opposition et de la société civile, regroupées au sein des forces vive du 23 juin (M23), des milliers de personnes s’étaient regroupées dans l’après-midi sur l’esplanade de la Place de l’Obélisque, pour exiger le retrait de la candidature à la présidentielle de février du chef de l’Etat sortant Abdoulaye Wade. Plusieurs personnalités politiques et membres du M23 ont pris part à la manifestation pacifique qui s’est terminée toutefois par des échanges de jets de pierres et de grenades entre manifestants et policiers.

Le Conseil constitutionnel, dont les cinq magistrats ont été nommés par Abdoulaye Wade, a estimé dimanche que le président sortant était habilité à briguer un troisième mandat, tout en rejetant le dossier de Youssou Ndour, star de la chanson, au motif qu’il n’a pas réuni les 10. 000 signatures de citoyens requises.

La manifestation de mardi s’est tenue après des violences qui ont éclaté le 27 janvier à Dakar et dans d’autres villes. Un policier a été tué le 27 janvier au soir près de cette même Place de l’Obélisque, et deux personnes lundi lors d’une marche d’opposants à Podor (nord). La victime de mardi à la place de l’Obélisque porte à 4 le nombre de personnes tuées depuis l’annonce de la validation de la candidature de Wade, 85 ans, élu en 2000 et réélu en 2007.

Super User

|

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged.

Videodrome