Législatif en Iran : Le président face au défi de l’élection


13/02/2020
Législatif en Iran : Le président face au défi de l’élection
Hassan Rohani, président Iranien cherche des électeurs pour les législatifs.

C’est dans un climat délétère que les Iraniens seront bientôt confrontés aux urnes afin de choisir les membres de leur parlement. Un devoir citoyen que plusieurs d’entre eux déclinent à cause du manque de confiance de leurs dirigeants. Un défi que le président Hassan Rohani veut relever.

Le 21 février 2020, le parlement iranien doit prendre forme avec l’élection de 290 députés. Mais le taux d’abstention est la bête noire du président Iranien. Les raisons : l’alourdissement des sanctions économiques, le retrait des américains de l’accord sur le nucléaire sans oublier l’assassinat du général Qassem Soleimani par les Etats-Unis, l’avion abattu par un missile iranien qui a fait 176 victimes, la répression violence face à la contestation contre la flambée du prix de l’essence qui a fait plusieurs morts en novembre 2019 sont autant d’événements qui ont sapé le moral des iraniens.

A la commémoration du 41ème anniversaire de la révolution islamique, le mardi 11 février 2020, le président Iranien a demandé à ses compatriotes de ne pas tourner le dos aux urnes. « Chère nation iranienne, je vous en prie, ne soyez pas passifs, ne tournez pas le dos aux urnes. L’élection et les urnes sont nos sauveurs » a-t-il fait comprendre.

A ces élections, 7500 candidats et parrains ont déjà été disqualifiés, affirme le confrère France 24.

Alain B. Zadi (Stg)

Alain Zadi (stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome