Mali/ Après sa démission IBK parle ‘’ je souhaite qu’aucun sang ne soit versé…’’

Publié le
mali-apres-sa-demission-ibk-parle-je-souhaite-qu-aucun-sang-ne-soit-verse Mali, le président IBK exprime sa volonté après sa démission
Afrique & Monde

Depuis hier mardi le régime d’IBK est tombé aux mains des mutins. Tard dans luit, il est passé devant les caméras pour annoncer publiquement sa démission. Il lance un message fort sous la contrainte des militaires.

 

« J’ai décidé de quitter mes fonctions et toutes mes fonctions à partir de ce moment ». Tels sont les premiers mots prononcés par l’ex-président malien Ibrahim Boubacar Kéita. Une intervention qui a pour conséquence, la dissolution de l’Assemblé nationale ainsi que de son gouvernement. Dans sa déclaration, IBK évoque qu’il n’a eu de choix que de se soumettre à la volonté du peuple et des mutins. « Si aujourd’hui il a plu à certains éléments de nos forces armées de conclure que cela devait se terminer par leur intervention, ai-je réellement le choix ? », a indiqué IBK avant d’exprimer une seule volonté « je souhaite qu’aucun sang ne soit versé pour mon maintien aux affaires ». La gorge nouée, l’ex homme fort s’est résigné devant la forte pression des militaires. Arrivé au pouvoir en 2013, IBK quitte la présidence de la République sans triomphe.

Ange T. Blaise