Covid-19/ Couvre-feu en France : un samedi soir désert à Paris


18/10/2020
Covid-19/ Couvre-feu en France : un samedi soir désert à Paris
Les Français observent un couvre-feu lié à la propagation du covid-19.

Rideaux de fer tirés, chaises des brasseries empilées, cyclistes et piétons pressants la cadence vers chez eux... Dans un ballet simultané, les Parisiens sont rentrés samedi à 21 h pour leur première soirée de couvre-feu. TVA Nouvelles raconte, ce dimanche 18 octobre 2020, la première nuits des français sous couvre-feu, du fait du covid-19.

Après un dernier sursaut d’activité, les rues se sont figées progressivement dans le silence. Vides, comme pendant le confinement de presque deux mois ordonné par les autorités françaises au printemps pour lutter contre la première vague de la pandémie de Covid-19. Vides, parce que la deuxième vague de l’épidémie contamine désormais plus de 32 000 personnes par jour dans le pays, selon les chiffres officiels.

Paris n’avait pas connu de couvre-feu depuis 1961, lorsqu’il avait été décrété — dans un tout autre contexte — pour les Français musulmans d’Algérie.

Il est 22 h, mais il pourrait être 5 h du matin. Dans le Quartier latin, un des repaires favoris des étudiants et des touristes dans la capitale d’avant le coronavirus, les rues ont été désertées en moins d’une heure. 

« C’est parlant. Il est 21 h et il n’y n’a plus personne. La situation est quasi propre », se félicite le commissaire de police Patrick Caron, qui veille au respect des nouvelles règles. 

Pour freiner la propagation du virus, les habitants d’une dizaine de grandes villes françaises, dont Paris et sa banlieue — 20 millions de personnes au total —, sont soumis depuis samedi à un couvre-feu de 21H00 à 06H00 pour au moins quatre semaines. 

Les autorités ont déployé un renfort de 1 350 policiers et gendarmes pour faire appliquer le nouveau dispositif dans la région de la capitale. 

Les équipes du commissaire Caron commencent leur patrouille aux abords des restaurants et cafés autour du jardin du Luxembourg, près de l’université de la Sorbonne. 

 

 

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome