Crise en Europe

Guerre en Ukraine: La Cedeao hausse le ton et condamne fermement Poutine

Publié le Modifié le
guerre-en-ukraine-la-cedeao-hausse-le-ton-et-condamne-fermement-poutine La Cedeao a condamné Vladimir Poutine pour son invasion de l'Ukraine.
Afrique & Monde

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a fermement condamné, le 27 février 2022, Vladimir Poutine et la Russie pour son «invasion militaire» opérée en République d’Ukraine.


Une grande préoccupation

«La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) suit avec une grande préoccupation l’invasion militaire opérée par la Russie en République d’Ukraine, qui a déjà occasionné de nombreuses pertes en vies humaines, notamment au sein des populations civiles», indique le communiqué que Linfodrome.ci a pu consulter.

La Cedeao condamne fermement cet acte


Il ajoute que «la Cedeao condamne fermement cet acte et appelle les deux parties à mettre fin aux combats et à recourir au dialogue pour résoudre leur différend, dans l’intérêt de la paix dans la région».
Par ailleurs, la Cedeao appelle toutes les parties à assurer la sécurité des ressortissants de l’ensemble de ses Etats membres vivant en Ukraine.

Par ailleurs, ce lundi 18 février des négociations Ukraine-Russe se sont ouvertes à la frontière Biélorusse. Le conseiller du Kremlin Vladimir Medinski préside la délégation russe, tandis que celle de Kiev est conduite par le ministre ukrainien de la Défense Oleksiï Reznikov, venu en tenue militaire kaki.

"Vous pouvez vous sentir entièrement en sécurité", a déclaré en lesaccueillant le chef de la diplomatie bélarusse, Vladimir Makeï. «La question clé est un cessez-le-feu immédiat et le retrait des troupes du territoire ukrainien», a précisé la présidence ukrainienne. 

Un accord avec Kiev

Au cinquième jour de son offensive, Moscou a dit vouloir trouver "un accord" avec Kiev lors de pourparlers lundi, alors que son offensive semble rencontrer plus de résistance que prévu.

Emmanuel Macron a échangé lundi pendant 1H30 avec Vladimir Poutine

Emmanuel Macron a échangé lundi pendant 1H30 avec Vladimir Poutine, en lui demandant l'arrêt des frappes contre les civils et la sécurisation des axes routiers en Ukraine, des points sur lesquels le président russe "a confirmé sa volonté de s'engager", a annoncé l'Elysée. 

Le président français s'est également entretenu avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky «à plusieurs reprises ces dernières heures", a ajouté la présidence.