Guerre en Ukraine

Au 10è jour de l'offensive russe: Volodymyr Zelensky s’en prend à l’Otan

Publié le Modifié le
au-10e-jour-de-l-offensive-russe-volodymyr-zelensky-s-en-prend-a-l-otan Volodymyr Zelensky n'est pas content de l'Otan.
Afrique & Monde

Les membres de l'Otan ont rejeté, vendredi 4 mars, la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne en Ukraine, demandée par Volodymyr Zelensky. Le président ukrainien a vivement dénoncé cette décision.


Graves accusations

Volodymyr Zelensky, le président ukrainiena, dans des propos à peine voilés accusé l'Otan d’avoir laissé tombé son peuple. «Les gens qui mourront à partir de maintenant, mourront à cause de vous et de votre faiblesse», rapporte France 24.

Dix jours après le début de l'invasion russe en Ukraine, les combats se poursuivent dans de nombreuses villes du pays. À 500 km du front, Lviv se prépare dans le calme à la guerre.

La principale ville de l'ouest du pays voit passer les dizaines de milliers de réfugiés en route vers la frontière polonaise et reçoit les ambassades qui quittent Kiev sous la menace des bombardements russes.

Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) recense plus d'1,2 million de réfugiés depuis le début du conflit

Les bombardements ont poussé les Ukrainiens à fuir vers les pays frontaliers. Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) recense plus d'1,2 million de réfugiés depuis le début du conflit, sans compter les personnes déplacées à l'ouest du pays. Face à l'afflux de milliers de personnes, en Pologne en particulier, l'Europe s'organise.

Selon Philippe Cori, directeur adjoint d'Unicef en Europe et Asie centrale, "cinq millions d'enfants sont traumatisés par ce conflit en Ukraine".

En plus de l'exode massif des Ukrainiens, beaucoup d'enfants ont été blessés ou tués depuis le début de la guerre.

"91 000 enfants sont institutionnalisés en Ukraine, c'est à dire avec un handicap", poursuit-il. Philippe Cori dénonce également les bombardements russes sur les écoles, les orphelinats ou les maternités.

Le son des sirènes ne semblent jamais s'arrêter à Kiev. Au dixième jour de l'invasion russe lancée par Vladimir Poutine en Ukraine, la capitale continue de se préparer à l'assaut russe. Une colonne de blindés russes de près de 60 km avance tout doucement vers la capitale.