Guerre en Ukraine

Offensive militaire russe: Emmanuel Macron va s’entretenir de nouveau avec Vladimir Poutine

Publié le
offensive-militaire-russe-emmanuel-macron-va-s-entretenir-de-nouveau-avec-vladimir-poutine Une nouvelle rencontre Poutine-Macron est annoncée.
Afrique & Monde

Le président français, Emmanuel Macron va de nouveau s’entretenir avec Vladimir Poutine, le président russe. C’est l’information diffusée en boucle par France 24, ce dimanche 6 mars 2022.


Une nouvelle rencontre

Une nouvelle rencontre annoncée entre Macron et Poutine mais dont plus ample précision n’a pas été apportée. On se souvient que le président français s’était rendu le lundi 7 février 2022 à Moscou pour s’entretenir avec son homologue russe, Vladimir Poutine.Une offensive diplomatique qui avait accouché d’une souris.

Les troupes russes se préparent à bombarder Odessa ce dimanche 6 mars

Sur le terrain, selon le président ukrainien, les troupes russes se préparent à bombarder Odessa ce dimanche 6 mars. La cité portuaire, située sur la mer Noire, constitue le principal point du transit maritime des Ukrainiens.

Elle serait une prise de choix pour les Russes. "Ce serait un crime militaire. Ce serait un crime historique", a déclaré Volodymyr Zelensky dans un message vidéo, au moment où l'armée russe, partie de la Crimée annexée, poursuit sa progression dans le sud de l'Ukraine.

Onze jours après le début de l'invasion russe de l'Ukraine, les combats se poursuivent dans plusieurs villes du pays.

L'armée russe continue son avancée vers Kiev. À une quarantaine de kilomètres au sud de la capitale, Vassylkiv est régulièrement bombardée. La plupart des habitants ont fui mais ceux qui sont restés vivent au rythme des sirènes d'alerte.

La ville de Marioupol est toujours la cible d'intenses bombardements. Dans ce grand port de 500 000 habitants, il n’y a plus d’eau, d’électricité et d’essence depuis plusieurs jours.

Vendredi 5 mars, Moscou avait annoncé un cessez-le-feu permettant l'évacuation des civils. À peine deux heures après l'annonce, Kiev a accusé la Russie d'avoir violé cessez-le-feu. Moscou de son côté assure que ce sont les Ukrainiens qui refusent de partir.

Une médiation israélienne

On note que le président russe a reçu pendant environ trois heures samedi 5 mars à Moscou le Premier ministre israélien Naftali Bennett, qui a proposé sa médiation en mettant en avant les liens solides qui unissent son pays à la Russie et à l'Ukraine.

Il s'est ensuite entretenu au téléphone avec Volodymyr Zelensky avant de se rendre à Berlin pour rencontrer le chancelier Olaf Scholz.

Les Hongrois se sont mobilisés pour mettre en place un accueil pour les déplacés

À la frontière entre l'Ukraine et la Hongrie, les Hongrois se sont mobilisés pour mettre en place un accueil pour les déplacés.

Des centres d'hébergement ont été ouverts et des collectes de nourriture organisées. Mais après dix jours de conflit et déjà plus de 140 000 personnes arrivées en Hongrie, les bénévoles et les municipalités s'inquiètent pour les prochains mois.