Hadj 2022 : Un million de pèlerins autorisés cette année, voici les conditions

Publié le Modifié le
hadj-2022-un-million-de-pelerins-autorises-cette-annee-voici-les-conditions Pour le Hajj 2022 un million de pèlerins de moins de 65 ans seront autorisés
Afrique & Monde

Pour le Hadj 2022, un million de musulmans sont attendus à participer au pèlerinage à la Mecque. Mais sous des conditions sanitaires.

Dans un communiqué publié le samedi 09 avril 2022, le ministère saoudien du Hadj a annoncé que cette année, un million de musulmans de l’extérieur qu’à l’intérieur du Royaume de l’Arabie Saoudite, sont autorisés pour le pèlerinage à la Mecque, selon les quotas alloués aux pays. Une première depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Un pèlerinage limité aux vaccinés âgés de moins de 65 ans

A travers l’autorisation accordée à « un million de pèlerins, étrangers ou nationaux, à accomplir le Hadj cette année », le gouvernement saoudien veut assurer la sécurité des pèlerins, « tout en veillant à ce qu’un maximum de musulmans dans le monde puissent accomplir le Hadj ».

En effet, le pèlerinage se fera en tenant compte des recommandations sanitaires, indique le ministère du Hadj et de la Omra. Ce département précise que la saison 2022 sera pour le groupe d’âge de moins de 65 ans grégoriens, avec l’obligation de terminer la vaccination avec des doses de base de COVID-19 vaccins homologués par le ministère de la Santé.

Notons que pour la saison 2022 (1443 Hégire), le Hadj s’accomplira du jeudi 07 juillet au mardi 12 juillet (en fonction du calendrier lunaire).

"Les pèlerins de l’extérieur du Royaume devront présenter un résultat PCR négatif pour le Coronavirus (COVID-19) de moins de 72…"

En plus d’avoir moins de moins de 65 ans, les voyageurs venant de l’extérieur de l’Arabie saoudite devront présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures.


“Ceux qui viennent pour le Hadj de l’extérieur du Royaume sont tenus de soumettre un résultat PCR négatif pour le Coronavirus (COVID-19) pour un échantillon prélevé dans les 72 heures avant la date de départ” pour les lieux sacrés de l’Islam, note le communiqué.

Avant la pandémie de Covid-19, environ 2,5 millions de fidèles se pressaient chaque année pour le pèlerinage annuel à la Mecque. Pour rappel, le Hadj n’a pu se tenir en 2020 et le nombre avait été restreint à 60 000 en 2021, uniquement pour les musulmans résidents du Royaume saoudien, à cause de la pandémie de COVID-19.

Dernier des cinq piliers de l’Islam, le Hadj est obligatoire pour tout musulman(e) mature qui en a les moyens, au moins une fois dans sa vie. Il consiste en une série de rites religieux accomplis pendant cinq jours dans la ville la plus sacrée de l'islam, La Mecque, et dans les régions environnantes de l'ouest de l'Arabie saoudite.

Plus grand rassemblement religieux au monde, le Hadj réunit habituellement quelque deux millions de musulmans issus des quatre coins de la Terre. Environ 2,5 millions de personnes ont participé au Hadj en 2019. Le pèlerinage constitue une source de revenus essentielle pour le Royaume d’Arabie Saoudite, rapportant quelque 12 milliards de Dollars US par an.

Vidéo