Mali : Trois ressortissants européens suspectés de" terrorisme" interpellés

Publié le
mali-trois-ressortissants-europeens-suspectes-de-terrorisme-interpelles Suspectés de terrorisme, trois ressortissants européens ont été mis aux arrêts
Afrique & Monde

Trois ressortissants européens suspectés de "terrorisme" ont été interpellés dans le nord-ouest du Mali lors d'opérations menées contre des djihadistes, a annoncé l'armée malienne le mardi 12 avril 2022,

L’Etat-major général des armées a annoncé avoir interpellés trois ressortissants européens suspects de "terrorisme" dans le pays, alors que l’armée effectuait des opérations contre des djihadistes.

Cinq suspects dont trois ressortissants européens mis aux arrêts

"Le détachement Fama (Forces armées maliennes) de Diabaly a procédé à l'interpellation le 10 avril 2022 de 5 suspects dont 3 ressortissants européens", affirme un communiqué de l'Etat-Major général des armées, comme rapporté par le monde.fr.

Le communiqué ne précise pas l'identité de ces "suspects" européens interpellés à Diabaly, une localité située à environ 300 km au nord-ouest de Bamako.

37 terroristes neutralisés

Notons que cette interpellation fait suites aux attaques distinctes imputées aux djihadistes contre l’armée malienne notamment celle de Tessit et de la relève de Boni, le lundi 21 mars dernier. Ces attaques ont fait état d’un lourd bilan dans le camp des soldats maliens dont "16 soldats tués et de nombreux autres blessés" selon un communiqué de l’Etat major général des armées maliennes datant du 22 mars 2022.

Par ailleurs, l’état-major indique avoir  également "neutralisé 37 terroristes" au cours des opérations menées. Du côté terroriste, « on dénombre 37 éléments neutralisés et 2 interpellés, ainsi que des armes et munitions récupérées », indique le communiqué. Un bilan préliminaire faisait état de 13 terroristes neutralisés et 2 interpellés.

En outre, l’état-major général des armées du Mali rassure que les actions de recherches de renseignements, de surveillance, de poursuite et de neutralisation des terroristes dans leurs sanctuaires et leurs interpellations dans les zones urbaines se poursuivront indéniablement et les FAMa s'adapteront aux modes d'action des terroristes.

Gouverné par une junte militaire depuis août 2020, le Mali est plongé dans la tourmente depuis 2012. La propagation djihadiste, partie du nord, s'est étendue dans le pays et a gagné le Burkina Faso et le Niger voisins.

Vidéo