Guerre en Ukraine: 959 militaires Ukrainiens d'Azovstal se sont rendus ces dernières 48 heures, selon Moscou

Publié le Modifié le
guerre-en-ukraine-959-militaires-ukrainiens-d-azovstal-se-sont-rendus-ces-dernieres-48-heures-selon-moscou Azovstal près de 1000 militaires Ukrainiens ont déposé les armes.
Afrique & Monde

Azovstal près de 1000 militaires Ukrainiens ont déposé les armes depuis ce lundi selon Moscou.

Azovstal près de 1000 militaires Ukrainiens ont déposé les armes

Les soldats ukrainiens continuent d'être évacués de l'usine d'Azovstal ce mercredi, alors que s'ouvre à Kiev le premier procès pour «crime de guerre» d'un soldat russe. Suivez les dernières informations en direct.

«Au cours des dernières 24 heures 694 combattants, dont 29 blessés, se sont constitués prisonniers. Depuis le 16 mai, 959 combattants dont 80 blessés se sont constitués prisonniers»

Le ministère russe de la Défense a annoncé mercredi que 959 militaires ukrainiens, retranchés sur le site sidérurgique d'Azovstal de Marioupol (Ukraine), se sont rendus depuis lundi.

«Au cours des dernières 24 heures 694 combattants, dont 29 blessés, se sont constitués prisonniers. Depuis le 16 mai, 959 combattants dont 80 blessés se sont constitués prisonniers», a indiqué le ministère dans un communiqué.

L'évacuation se poursuit dans l’usine  d'Azovstal

L'opération d'"évacuation" des derniers soldats ukrainiens retranchés dans la ville stratégique de Marioupol se poursuit mercredi selon Kiev, alors que s'ouvre dans la capitale ukrainienne le premier procès d'un soldat russe pour crime de guerre depuis l'invasion du pays.

 "La mission d'évacuation" des soldats encore à l'intérieur de l'aciérie Azovstal "se poursuit"

Conséquence directe de l'offensive russe sur son voisin, les candidatures à l'Otan de la Suède et de la Finlande - qui partage 1.300 kilomètres de frontière avec la Russie - seront également déposées mercredi au siège de l'Alliance atlantique à Bruxelles.

A Marioupol, dans le sud de l'Ukraine, "la mission d'évacuation" des soldats encore à l'intérieur de l'aciérie Azovstal "se poursuit", a affirmé, sans en préciser le nombre, le président ukrainien Volodymyr Zelensky sur son site internet.

Moscou a annoncé mardi la reddition de 265 combattants ukrainiens dont 51 "grièvement blessés", qui s'étaient rabattus sur cet immense complexe sidérurgique, dernier bastion de la résistance dans cette ville ravagée par les attaques russes. L'Ukraine avait assuré la semaine dernière que plus de 1.000 soldats ukrainiens - dont 600 blessés - s'y trouvaient.