Guerre en Ukraine

Au profit des enfants ukrainiens: Le Nobel russe Dmitri Mouratov a vendu sa médaille

Publié le
au-profit-des-enfants-ukrainiens-le-nobel-russe-dmitri-mouratov-a-vendu-sa-medaille Ce prix Nobel de la paix a vendu sa médaille au profit des enfants ukrainiens.
Afrique & Monde

La médaille du Nobel russe Dmitri Mouratov vendue au profit des enfants ukrainiens.

Dmitri Mouratov, colauréat du prix Nobel de la paix 2021 et rédacteur en chef de l'un des derniers journaux indépendants de Russie, a obtenu lundi soir 103,5 millions de dollars en vendant aux enchères sa médaille dans le but de venir en aide aux enfants déplacés par la guerre en Ukraine, rapporte France 24.

  Consacré aux enfants ukrainiens déplacés par la guerre

Le montant de cette vente, décrochée par un enchérisseur au téléphone dont l'identité n'a pas été dévoilée, sera reversé au programme de l'Unicef consacré aux enfants ukrainiens déplacés par la guerre, selon Heritage Auctions, qui s'est chargé de la vente.

Dmitri Mouratov avait remporté le prestigieux prix en 2021, aux côtés de la journaliste philippine Maria Ressa, le comité les honorant "pour leurs efforts visant à préserver la liberté d'expression".

Plus de 18 000 enfants ukrainiens sont actuellement scolarisés dans les écoles, collèges et lycées français, soit environ un cinquième des réfugiés qui ont fui l'Ukraine pour s'installer en France, ont indiqué les autorités mardi.

Selon les derniers chiffres du ministère de l'Éducation nationale, 18 611 élèves arrivés d'Ukraine depuis le début du conflit avec la Russie le 24 février sont accueillis dans les classes des premier et second degrés

Selon les derniers chiffres du ministère de l'Éducation nationale, 18 611 élèves arrivés d'Ukraine depuis le début du conflit avec la Russie le 24 février sont accueillis dans les classes des premier et second degrés. 

Dans le détail, 10 777 enfants sont scolarisés en école, 5 930 en collège et 1 904 en lycée, selon les données arrêtées jeudi par ce ministère.

Le nombre d'Ukrainiens qui se sont installés en France depuis le début de la guerre continue d'augmenter, a indiqué Didier Leschi, le patron de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii), qui verse aux déplacés ukrainiens une allocation de subsistance.

Vendredi, 92 000 Ukrainiens bénéficiaient de cette allocation pour demandeurs d'asile (Ada) en France, soit "250 allocataires de plus tous les jours en moyenne", a-t-il souligné.

L'Afrique est "otage" de l'invasion russe en Ukraine, à l'origine de fortes tensions sur le marché des céréales destinées à l'exportation vers le continent, a affirmé lundi le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans un discours en visioconférence adressé aux membres de l'Union africaine.