Kenya : Raila Odinga récuse la victoire de William Ruto à la présidentielle

Publié le
kenya-raila-odinga-recuse-la-victoire-de-william-ruto-a-la-presidentielle Raila Odinga (PhDr).
Afrique & Monde

Raila Odinga, candidat pour le compte de la coalition Azimio la Umoja affirme ne pas être d’accord avec les résultats de la présidentielle. Pour lui, la victoire de William Ruto ne tient pas.

Le candidat à la présidentielle Raila Odinga a qualifié de « parodie » les résultats annoncés lundi 15 août 2022 par le président de la Commission électorale kényane donnant son adversaire William Ruto vainqueur de la présidentielle.

Selon nous, il n'y a ni de gagnant, ni de vainqueur légalement et valablement déclaré, ni de président élu 

 « Ce que nous avons vu hier (lundi) était une parodie et un mépris flagrant de la constitution du Kenya », déclare l'ancien premier ministre de 77 ans depuis la capitale Nairobi lors de sa première allocution depuis l'annonce des résultats. « Selon nous, il n'y a ni de gagnant, ni de vainqueur légalement et valablement déclaré, ni de président élu », appuie-t-il lors de son discours.

Une commission électorale divisée

Malgré le rejet des résultats par quatre des sept membres de l'organe qu'il dirige, le président de la Commission électorale, Wafula Chebukati affirme que William Ruto s'est imposé avec 50,49 % des voix. 

La majorité des membres de ladite Commission électorale – quatre commissaires sur sept, dont la vice-présidente Juliana Cherera–, qui a donné sa propre conférence de presse, affirme de son côté ne pas pouvoir « assumer la responsabilité des résultats qui vont être annoncés ».

Elle justifie cela en raison du « caractère opaque du processus », tout en appelant les Kényans au « calme ».

Un décompte pas correcte

Peu de temps avant la prise de parole de Raila Odinga dans son siège de Nairobi, ces membres ont à nouveau pris la parole pour assurer que le décompte des résultats n'a pas été présenté à la commission et que celui-ci n'était pas mathématiquement correcte.

Raila Odinga affirme qu'il poursuivra « toutes les options légales » possibles pour contester les résultats. « Nous poursuivrons toutes les options légales et constitutionnelles à notre disposition. Nous le ferons au regard des nombreuses failles dans les élections ».

Le vétéran de la politique kényane a également félicité ses partisans « pour être restés calmes et avoir maintenu la paix », appelant à ce que « personne ne prenne la loi entre ses mains ».