Sécurité alimentaire : Un premier navire chargé de céréales ukrainiens en route pour la Corne de l'Afrique

Publié le Modifié le
securite-alimentaire-un-premier-navire-charge-de-cereales-ukrainiens-en-route-pour-la-corne-de-l-afrique Le PAM charge un premier navire de céréales ukrainiennes, 16/8/22 (Photo WPF)
Afrique & Monde

Le premier navire humanitaire affrété par les Nations Unies pour transporter des céréales ukrainiennes a quitté le mardi 16 août 2022, le port de Pivdenny en Ukraine pour la Corne de l'Afrique, a annoncé le Programme alimentaire mondial (PAM).

Il s’agit de la première cargaison maritime de blé ukrainien, depuis le déclenchement de la guerre en  février drnier. Chargée dimanche 14 août, cette cargaison de 23.000 tonnes de blé sera destinée à l’intervention du Programme alimentaire mondial (PAM) dans la Corne de l’Afrique.

Aide humanitaire

Cette partie orientale du continent africain est sujette d’une menace de famine en raison de la sécheresse. L’opération humanitaire est pilotée par l’agence onusienne basée à Rome, a annoncé le  PAM dans  son communiqué.

Selon l’agence onusienne, la Corne de l’Afrique est l’une des nombreuses régions du monde où l’arrêt presque complet de l’importation des céréales et des denrées alimentaires ukrainiennes sur le marché mondial a rendu la vie encore plus difficile aux familles qui luttent déjà contre une faim croissante.

Il s’agit d’une autre « étape importante dans les efforts visant à faire sortir les céréales ukrainiennes du pays touché par le conflit, à les remettre sur les marchés mondiaux et à les acheminer vers les pays les plus touchés par la crise alimentaire mondiale », s’est réjoui le directeur exécutif du PAM, David Beasley.

 82 pays confrontées à une insécurité alimentaire aiguë

« La réouverture des ports de la mer Noire est la chose la plus importante que nous puissions faire actuellement pour aider les personnes souffrant de la faim dans le monde », a-t-il poursuivi, souhaitant plus d’exportations des céréales ukrainiennes.

Selon le PAM, un nombre record de 345 millions de personnes dans 82 pays sont actuellement confrontées à une insécurité alimentaire aiguë, tandis que jusqu’à 50 millions de personnes dans 45 pays risquent de sombrer dans la famine sans aide humanitaire.

Avec la reprise du trafic maritime commercial et humanitaire à destination et en provenance du port ukrainien de la mer Noire, des perturbations de l’approvisionnement mondial vont s’atténuer, soulageant ainsi les pays confrontés au pire de la crise alimentaire mondiale.

La reprise permettra également à l’Ukraine de vider ses silos de stockage de céréales avant la récolte de la saison estivale.

Cette exportation de blé est le fruit d’une collaboration étroite entre différents acteurs du secteur privé et public, qui joue « un rôle clé dans notre réponse à la crise alimentaire mondiale », note le PAM.