Astuces Maison : les aliments qui permettent de stimuler les neurones

Publié le Modifié le
astuces-maison-les-aliments-qui-permettent-de-stimuler-les-neurones Les aliments qui vitalisent notre cerveau.
Astuces Maison

Le neurone est l'unité de travail de base du cerveau. C'est une cellule spécialisée conçue pour transmettre l'information à d'autres cellules nerveuses, cellules musculaires et cellules glandulaires.

Pour stimuler sa mémoire

Pour stimuler sa mémoire, il faut d’abord un cerveau en forme. Impossible de faire fonctionner nos neurones sans leur apporter le carburant nécessaire. Cela impose une bonne hygiène de vie.

Il est recommandé de manger du poisson au moins deux fois par semaine, de préférence du saumon, des sardines et du maquereau. Ces poissons gras sont riches en oméga-3 à longue chaîne, notamment l’EPA et le DHA.

Un taux élevé d’EPA dans le plasma sanguin est associé à un moindre risque de maladie d’Alzheimer et de dépression.

« Un taux élevé d’EPA dans le plasma sanguin est associé à un moindre risque de maladie d’Alzheimer et de dépression. L’EPA aurait un effet anti-inflammatoire, tandis que le DHA est le principal composant lipidique des neurones », explique la Dre Pascale Barberger-Gateau, épidémiologiste à l’Inserm.


Poisson, sucres lents, fruits et légumes

Le poisson contient, par ailleurs, du sélénium, un antioxydant, et de la vitamine D, qui pourraient aussi contribuer à maintenir nos “cellules grises” en forme. Leur effet sera multiplié si l’on consomme le poisson accompagné de fruits et de légumes naturellement riches en nutriments antioxydants (vitamines C, caroténoïdes, polyphénols).

Le glucose

Le glucose est le principal carburant du cerveau. Il vaut mieux privilégier les sucres lents

Le glucose est le principal carburant du cerveau. Il vaut mieux privilégier les sucres lents (céréales, pain complet…) qui libèrent dans le sang une dose progressive.

Contrôler ses facteurs de risque

Le diabète, le cholestérol et l’hypertension artérielle comptent parmi les pires ennemis du cerveau. Ils ont un impact délétère sur les vaisseaux sanguins. Or un cerveau, dans lequel la circulation sanguine se fait mal, ne peut pas donner sa pleine mesure. Raison de plus pour consommer des légumes verts, riches en vitamines du groupe B

. Celles-ci font baisser le taux d’homocystéine dans le sang, un acide aminé dont l’élévation est toxique pour les neurones et le système cardiovasculaire.

PK

Vidéo