Santé : Tout savoir sur l’endométriose, la maladie des femmes

Publié le Modifié le
sante-tout-savoir-sur-l-endometriose-la-maladie-des-femmes qu'est-ce que l'endométriose
Beauté & Bien être

L’endométriose est une maladie complexe qui peut récidiver dans certains cas et générer des douleurs chroniques.

L’endométriose, maladie longtemps ignorée, parfois très difficile à vivre au quotidien. L'endométriose est une maladie gynécologique fréquente qui concerne une femme sur dix. Elle est liée à la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l'utérus. Lors de la menstruation, sous l’effet des contractions utérines, une partie du sang est régurgitée dans les trompes pour arriver dans la cavité abdomino-pelvienne. 

Les différentes formes l’endométriose

Aujourd’hui on ne classifie plus les endométrioses en « stades » I – II – III – IV. On parle désormais de 3 formes d’endométriose. l’endométriose superficielle (ou péritonéale) qui désigne la présence d’implants d’endomètre ectopiques localisés à la surface du péritoine puis l’endométriose ovarienne qui est un kyste de l’ovaire caractérisé par son contenu liquidien couleur chocolat et enfin l’endométriose pelvienne profonde (ou sous-péritonéale) correspond aux lésions qui s’infiltrent en profondeur à plus de 5 mm sous la surface du péritoine. 

Les Conséquence de l’endométriose

L’endométriose est une maladie “du couple” car elle impacte également le/la partenaire. Celle-ci/Celui-ci peut se sentir démuni face à la maladie, incapable de s’adapter et seul.

Dans 70% des cas, les rapports sexuels avec pénétration sont douloureux ce qui peut se répercuter sur la relation amoureuse au sens large. 

L’endométriose gêne parfois la vie professionnelle ou scolaire, menant à de l’absentéisme, des arrêts de travail répétés. Certaines femmes aux symptômes sévères ont obtenu le statut de travailleur ou adulte handicapé, bien que l’endométriose ne soit pas encore reconnue officiellement comme une maladie invalidante.

30 à 50 % des femmes atteintes d’endométriose présentent des problèmes de fertilité, aussi appelés dysfertilité. Heureusement, il existe des solutions, et dans 50 à 70 % des cas, une grossesse est possible après PMA (Procréation Médicalement Assistée) et/ou chirurgie. Les douleurs liées à l’endométriose peuvent générer un grand stress, voire même une anxiété et une dépression : 70 % des femmes malades souffrent de douleurs invalidantes.