Cinéma / Acteur dans Teanager 4 : L’abbé Abekan se confie sur ses ambitions

Publié le Modifié le
cinema-acteur-dans-teanager-4-l-abbe-abekan-se-confie-sur-ses-ambitions L’abbé Norbert-Eric Abekan souhaite jouer d’autres rôles dans d’autres films.
Cinéma

Au terme de quatre années de tournages des épisodes de la saison 4 de Teanager qui en comptent 46 au total, l’abbé Norbert-Eric Abekan, acteur dans la série, s’est confié à Linfodrome.

Dans l’après-midi du vendredi 16 juillet 2021 au palais de la culture d’Abidjan-Treichville, jour du tournage des derniers épisodes de la saison 4 de Teanager, le père Norbert-Eric Abekan, responsable de la paroisse Sainte famille de la Riviera 2, a révélé qu’il envisage une carrière dans le cinéma.

Il a surtout évoqué comment il apprécie le fait d’incarner dans une série, sa fonction quotidienne de directeur spirituel, de prêtre exorciste et de guide religieux dans la vie réelle. « Ce personnage, au fond, c’est un peu ma vie, ce que je fais tous les jours à l’écoute des personnes qui sont perturbées. C’est exactement ça qui est reproduit dans le film. Je suis ravi. J’ai tellement attendu ça. Je souhaite jouer d’autres rôles dans d’autres films. Je souhaite vraiment faire une carrière dans le cinéma », a souligné l’abbé Norbert-Eric Abekan.

Le prêtre a également parlé de la formation des jeunes et de la transmission de valeurs. « Le cinéma c’est un lieu où vous transmettez des messages, un lieu où vous proposez des vertus. Teanager est pour moi, très bien inspirée parce que ça permet de donner une certaine formation aux jeunes. Mon rôle de prêtre, c’est aussi de donner une formation aux jeunes, les aider à prendre le chemin des vertus et s’engager pour être des Hommes et des responsables de demain très engagés. Je crois que ça ne s’oppose pas à mon rôle de prêtre », a indiqué l’abbé Norbert-Eric Abekan, acteur dans la saison 4 de la série Teanager.

Le pasteur-acteur a par ailleurs envoyé un message à ses pairs. « Le message, c’est que nous les prêtres nous soyons attentifs à ce milieu de la culture. Il faudrait que nous puissions prendre notre place dans ce milieu de la culture », a déclaré le responsable de la paroisse Sainte famille de la Riviera 2.

L’abbé Norbert-Eric Abekan a précisé un point important de son appel. « Ces personnes qui sont tellement occupées, qui sont dans la culture, ont beaucoup de choses. Je crois qu’il est temps qu’on vienne vers elles aussi pour leur proposer d’abord une oreille attentive pour les aider. Donc mon appel, c’est qu’il y ait des prêtres qui puissent s’engager dans ce milieu de la culture », a signifié le directeur spirituel et acteur.

 

Eddy BIBI