Piratage par internet : 24 revendeurs de boîtiers TV pirates arrêtés à Abidjan

Cinéma
Publié le Source : Linfodrome
piratage-par-internet-24-revendeurs-de-boitiers-tv-pirates-arretes-a-abidjan Des revendeurs de boitiers de Tv par internet arrêtés.

Une trentaine de revendeurs de boîtiers dits « Iptv » (Télévision par Internet) illicites, ont été interpelés par les autorités ivoiriennes, guinéenne et sénégalaise. Une infoirmation rendue publique par le quotien Soir info dans sa parution du mercredi 22 septembre 2021.

Selon le confrère, plusieurs d’entre eux ont été déférés devant les Parquets, en attente d’être présentés à des magistrats. On compte 24 interpellations à Abidjan, 11 à Dakar, donnant lieu à autant de gardes-à-vue et déferrements et 3 à Conakry. Les contrefacteurs risquent de lourdes amendes et peines de prison, car ils commercialisent des décodeurs qui contiennent des applications permettant, via Internet, l’accès illicite à de nombreuses chaînes et programmes sans l’autorisation des titulaires des droits (producteurs de programmes, éditeurs de chaînes, diffuseurs...). Ces pratiques illicites, rappelons-le, caractérisent une violation de propriété intellectuelle et une concurrence déloyale pour les opérateurs TV légitimes, qui payent les charges et investissent dans la production audiovisuelle. Les offres pirates de télévision sont créées par des personnes anonymes qui peuvent être affiliées à des organisations criminelles internationales. Elles sont vendues à bas coût, parce que les responsables ne payent aucune charge (droit d’auteur, droit de diffusion, taxes, redevances etc.).


Cette économie parallèle représente un manque à gagner conséquent pour tout le secteur, y compris pour les Etats. Au-delà des impacts économiques, le piratage par Internet est un réel danger pour le jeune public qui a accès, sans aucun contrôle parental ni cryptage, à des chaînes TV pour adultes ou aux contenus violents. Un enfant peut zapper d’une chaîne jeunesse à une chaîne adulte très facilement. La lutte contre cette forme de contrefaçon est mondiale. Entre 2020 et 2021, les autorités européennes ont menées plusieurs opérations visant des réseaux criminels IPTV, notamment en Italie ou en Suisse. Un réseau a été récemment démantelé au Portugal, conduisant à l’arrestation de neuf personnes.


Ces nouvelles opérations montrent la détermination des autorités des pays d’Afrique subsaharienne, à lutter contre les réseaux criminels d’Iptv illégale, pour protéger les écosystèmes nationaux de l’audiovisuel et du sport.