Communiqué de presse : Exposition photo à Abidjan sur le Gynocentrisme

Publié le Modifié le
communique-de-presse-exposition-photo-a-abidjan-sur-le-gynocentrisme
Communiqué

L'institut français de Côte d'Ivoire organise une exposition de photos collective du 1er au 16 juillet 2022. Lire le Communiqué de presse.

En sociologie, le Gynocentrisme est un néologisme qui explique une tendance à se centrer sur la Femme.

Quel état des lieux en Côte d'Ivoire ?

La parole des femmes est de plus en plus libérée dans la société ivoirienne. Les mouvements féministes, radicaux ou libéraux se dévoilent créant l'émulation chez les deux sexes. La jeunesse, tiraillée entre tradition et modernité peut parfois se montrer hostile au féminisme, associant ce mouvement à une forme de misandrie (haïr les hommes). Dommage !

Si on constate dans les sociétés occidentales une inversion des rôles traditionnels aux dépens des personnages masculins, martyrisés, ridiculisés (sous couvert d’humour), devenus les faire-valoir d’héroïnes fortes, courageuses, intelligentes, résolues à renverser le patriarcat, on en est encore loin dans les sociétés africaines, où le chemin de la réappropriation des corps et de l'intellect est encore long à parcourir pour la jeune femme.

Replacer la Femme au centre du débat, en tant qu'être à part entière apparaît comme une nécessité absolue pour comprendre les enjeux de l'éveil féministe en Côte d'Ivoire de nos jours. L'exposition mixte "Gynocentrisme" se positionne comme un espace neutre, ouvert à la réflexion et à la discussion quant à la restitution de la place de la femme africaine dans la société moderne.

La vision du collectif Bla-Nian

Traduction littérale du baoulé " Viens voir", "Bla-Nian" est un projet qui a pour vocation de faire de cette difficulté de la rencontre entre l’artiste et son public sa mission prioritaire : dénicher des talents, les aider dans la promotion de leurs œuvres au cours d'expositions, puis à long terme les accompagner dans leur processus de création et de commercialisation.

L'exposition de photos collective mixte

Pour cette première exposition de photos collective mixte, Bla-Nian invite Aurélie Tiffy, Jessica Nadi Élie Akadia, Cedric Kouamé et Hady Barry, cinq photographes de la scène émergente ivoirienne à présenter leur travail à l'Institut français de Côte d'Ivoire.

À travers une courte série constituée de trois photos, chaque artiste, avec poésie ou un réalisme cru illustre des échantillons de ce qui définit le quotidien d'une femme. L'hypersexualisation, l'accès à l'éducation, l'invisibilisation des achèvements féminins ou encore la maternité sont des thématiques autour desquelles les artistes exposés ont articulé la narration de leurs travaux.

Bla-Nian, selon ses promoteurs, est un projet qui a pour vocation de faire de cette difficulté de la rencontre entre l’artiste et son public sa mission prioritaire : dénicher des talents, les aider dans la promotion de leurs œuvres au cours d'expositions, puis à long terme les accompagner dans leur processus de création et de commercialisation.

L'hypersexualisation, l'accès à l'éducation, l'invisibilisation des achèvements féminins ou encore la maternité sont des thématiques autour desquelles les artistes exposés ont articulé la narration de leurs travaux.