Journée mondiale du tourisme 2022 : le message du Ministre Siandou Fofana

Publié le Modifié le
journee-mondiale-du-tourisme-2022-le-message-du-ministre-siandou-fofana Siandou Fofana: «La Côte d'Ivoire entend se positionner dans le Top 5 des pays africains à fort potentiel touristique».
Communiqué

À l’occasion de la Journée mondiale du tourisme, le  Ministre Siandou Fofana fait une déclaration dans un communiqué dont Linfodrome.CI a reçu une copie , ce mardi 27 septembre 2022.

Communiqué 

« Repenser le Tourisme », tel est le thème de la célébration, ce 27 septembre 2022, de la Journée mondiale du Tourisme. Une thématique ô combien optimiste quant à la résilience de ce secteur, au sortir de la pandémie de la Covid-19 qui a altéré son essor, sans en briser ses ressorts !

« Repenser le Tourisme », c'est aussi et surtout, panser les cicatrices de cette pandémie par la réinvention de l'écosystème touristique, par un changement de paradigmes dans l'acception et la pratique du voyage, de la découverte, du divertissement et des investissements dans notre secteur. Secteur qui s'érige, en dépit de tous les aléas, comme le 3e secteur importateur au monde et le 10e vivier d’employabilité.

 Les ambitions du gouvernement ivoirien en matière de tourisme 

Le Gouvernement ivoirien s'est doté depuis 2018 de la Stratégie nationale de développement touristique « Sublime Côte d'Ivoire », qui ambitionne d'établir la destination ivoirienne dans le Top 5 africain à l'échéance 2025, avec 5 millions de visiteurs annuels, tout en positionnant notre pays comme un véritable hub d'affaires et la base du divertissement (loisirs) régional.

La destination ivoirienne dans le Top 5 africain à l'échéance 2025, avec 5 millions de visiteurs annuels

D'ores et déjà, en 2021, à cette même date, notre « Sublime Côte d'Ivoire », en étant le pays-hôte de la célébration officielle de la 41e Journée mondiale du Tourisme, affichait, à la face du monde, son leadership, sous la houlette du Président de la République, SEM Alassane Ouattara, qui, dans sa politique hardie, entend établir le Tourisme comme l'un des piliers du développement de la Côte d'Ivoire.

À juste titre, SEM le Premier Ministre Patrick Achi, à la faveur de ladite célébration, en terre ivoirienne, nous avait fait l'insigne honneur de présider la cérémonie inaugurale, tout en délivrant une allocution d'anthologie dans laquelle il dessinait, par anticipation, les contours pour « Repenser le Tourisme ». Et ce, en accord parfait avec le Secrétaire général de l'Organisation mondiale du Tourisme (OMT), SEM Zurab Pololikashvili.

C'est fort de ces onctions tutélaires et par la pertinence de la stratégie « Sublime Côte d'Ivoire » que le gotha mondial du Tourisme a adoubé notre leadership. Ce qui nous a valu de présider aux destinées de la Commission ministérielle pour l'Afrique de l'Organisation mondiale du Tourisme (CAF OMT) et du Conseil exécutif de l'Agence onusienne :

l'OMT. Bien plus, convaincus qu'il faille intégrer le secteur privé et les acteurs locaux, porteurs notamment de la cause écologique dans la gouvernance du Tourisme mondial, nous avons été au cœur de la réforme des membres affiliés de notre organisation commune. S'il est vrai que la Journée Mondiale du Tourisme 2022 se tient, pour les festivités officielles, à Bali en Indonésie, il incombe de rappeler que c'est sur les berges de la lagune Ebrié que se sont dessinés les sillons de la reprise du Tourisme PostCovid.

Former les acteurs du secteur aux paradigmes innovants, avec en point demire, la digitalisation des pratiques mercatiques et communicationnelles du Tourisme, prioriser un tourisme responsable et respectueux de l'environnement, telle est la clé de voûte du Tourisme de demain dont les esquisses se profilent aujourd'hui.

Mes chers compatriotes,

C'est grâce à vous et avec vous que la destination touristique ivoirienne écrira ses lettres de noblesse. Par la réalisation de ce rêve éveillé de faire de notre pays, une nation à vocation touristique. La Coupe d'Afrique des nations de football (CAN 2023) que nous accueillerons en janvier-février 2024, est la plateforme idéale pour (dé) montrer à la face du monde, que notre ADN de pays de l'hospitalité inscrite dans notre hymne national, est d'une force de vie, vivifiante. Que notre richesse et notre diversité culturelle est notre force, et que la beauté de nos paysages et l'authenticité de notre faune, avec la sève inaltérable de notre flore, est le marqueur d'une destination qui compte.

 Le ministre invite les Ivoiriens à s'approprier du concept  la « Sublime Côte d'Ivoire »

Pays parmi les plus réformateurs selon le classement « Doing Business », la « Sublime Côte d'Ivoire » sait aussi compter sur sa jeunesse ; qu'elle a le devoir de former et d'inscrire dans la dynamique du Tourisme 3.0. Cette vision qui passe par le soutien que nous accordons aux start-ups. Celles-ci ayant pour vocation d'être un réservoir d'emplois et de développement des territoires par le caractère transversal et fédérateur de l'industrie touristique et hôtelière ludique. Plus de 650 mille emplois sont, chers jeunes, à votre portée par le Tourisme.

Ce Tourisme à panser pour être repensé, est gravé, à maints égards, dans notre « Akwaba » dont notre art culinaire est, à tous points de vue, un atout à labelliser. Mais que serait la valeur de notre tourisme si l'accueil et l'hébergement n'étaient de qualité et en quantité aux standards internationaux ? C'est cette exigence qui guide notre détermination à établir comme principe immuable, l'inspection et le contrôle des établissements de tourisme et leur classement.

Chers frères et sœurs et amis de la Côte d’Ivoire,

En tout état de cause, l'attractivité d'une destination ne saurait être opératoire si le climat des affaires n'est pas tout aussi incitatif et porté par une stabilité politique et sociale que seuls la vision et le leadership politiques peuvent garantir. Et c’est le cas de la Côte d’Ivoire sous le leadership du Président Alassane Ouattara.

À cet effet, le contrat social « Pour une Côte d'Ivoire Solidaire » pour lequel nous travaillons tous, est le bréviaire qui doit nous guider. À l'instar des Guides de tourisme que nous avons décidé de reformater dans les chromosomes de l'Ivoirien nouveau qui devra être le visage d'un Tourisme à visage humain