Coupures intempestives d'électricité: comment on se fait indemniser

Conséquences sur les populations et les opérateurs économiques
17/12/2013
Les problèmes d'électricité préoccupent de nombreuses personnes / Photo : archives
Le lundi 9 décembre 2013 à 2h57 minutes, une panne est survenue sur le transformateur 90/15 kV N°3 du poste haute tension 90/15 kv de Bia Sud dans la commune de Koumassi.

Cette situation a considérablement réduit les possibilités d’alimentation de la clientèle à partir du poste haute tension de Bia-Sud depuis le 9 décembre 2013. Avant que la promesse de la Compagnie ivoirienne d’Électricité (Cie) relative à la réhabilitation du réseau dans les quartiers sinistrés ne se réalise, les samedi 14 et dimanche 15 décembre 2013, un autre incident électrique a plombé le lien de confiance.

En effet, selon la Cie, une rupture du câble de garde de la double ligne 90KV Vridi Treichville a occasionné des perturbations dans l'alimentation sur la ligne d'Abidjan. Conséquences : De nombreux quartiers des communes du Plateau, de Cocody, ... se sont ajoutés aux autres quartiers déjà sinistrés des communes de Marcory (Zone 4A, Zone 4C, Résidentiel, Centre, GFCI, Sicogi, Poto-Poto) ; Koumassi (Kankankoura, Sogefiha, Nord-Est, Centre, Sicogi) et Port-Bouët (Adjouffou, Belle Ville, Route de Bassam). Outre l'impact traumatisant des coupures intempestives d'électricité qui se font en général sans communication, de nombreuses conséquences sont enregistrées.

Pour les abonnés, que ce soit les particuliers ou les opérateurs économiques, une rupture en alimentation électrique pendant un temps déterminé, est toujours négative. « Lorsque le courant se coupe, c'est toujours traumatisant. Il y a des conséquences sur nos vies. On sent plus la coupure d’électricité la nuit parce que le noir s'installe, mais à la réalité, même dans la matinée, les dégâts sont graves. En plus de l'insécurité qui est favorisée par ce fait, au niveau domestique, on perd tout ce qui est dans le congélateur, on perd les données de nos appareils branchés, etc. Les entreprises, elles, sont les plus grosses victimes. Tout le travail est interrompu faute d'électricité. Les entreprises portuaires qui fonctionnent suivant un programme respecté par de nombreux partenaires dans plusieurs pays, sont bloquées. Dans les hôpitaux, c'est la catastrophe lorsque l'électricité est interrompue pendant une seule minute. Les restaurants et hôtels ne peuvent fonctionner dans le noir. C'est un fait grave que les autorités de ce pays doivent absolument régler », a déporé, le lundi 16 décembre 2013 à Abidjan, l'opérateur économique Michel A. exerçant dans le secteur agricole dans le cadre d'une causerie sur le sujet des coupures d'électricité. Comme lui, Maïmouna K. (secrétaire dans une entreprise à Cocody) a soutenu que les conséquences de la rupture de l'électricité sont dramatiques.

Indemnisation possible

« Chez nous au bureau, nous avons plusieurs ordinateurs. C'est vrai que les coupures d'électricité occasionnelles n'ont pas eu d'effet directs sur nos appareils, nos ordinateurs. Nous n'avons rien remarqué. Sauf quelques lenteurs. Cependant, les récentes coupures ont arrêté les machines. Je suis convaincue que les coupures incessantes ont eu raison des appareils parce que les disques durs sont apparemment endommagés », a-t-elle fait observer. Comme Maï et Michel, des personnes se réclamant abonnées de la Cie, ont affirmé que les coupures intempestives coûtent cher à la population relativement aux machines qui tombent en panne. Des investigations nous ont permis de savoir qu'il est possible d'être dédommagé.

Pour être dédommagé ou pour espérer bénéficier d'une indemnisation à la suite de la détérioration d'un appareil du fait d'une coupure d'électricité, le demandeur doit, avant tout être un abonné de la Cie. Un individu qui fraude l'électricité sur le réseau électrique ivoirien ne peut prétendre à ce droit. Cela dit, la Cie (le concessionnaire du réseau électrique ivoirien) est l'autorité habilitée à recevoir la première, toute réclamation ou plainte d'un abonné non satisfait ou voulant être dédommagé. Une enquête appropriée à sa situation permettra de donner une suite à la démarche.

Une source proche du ministère en charge de l’Énergie nous a appris que « la Cie a déjà dédommagé des abonnés Cie». Si l'abonné n'est pas satisfait, il a le droit de le faire savoir et de recourir à l'Autorité nationale de régulation du secteur de l’Électricité de Côte d'Ivoire (Anaré) qui reçoit les plaintes en cas de non accord avec le concessionnaire. Ce recours est gratuit et peut se faire à titre individuel ou avec l’assistance d’une association de défense des droits des consommateurs.

Avant de voir tous ses appareils bousillés à cause des coupures intempestives, il est intéressant d'avoir un comportement prévoyant dans un contexte de coupures permanentes d'électricité, en optant pour des solutions. Il faut utiliser un groupe électrogène, un dispositif autonome capable de produire de l'électricité avec du pétrole, du gazoil ou du gaz. L'usager d'électricité peut aussi opter pour l'utilisation d'un onduleur, un appareil qui protège les matériels électroniques contre les coupures d'électricité. Il est conseiller de placer l'onduleur entre le réseau électrique et le matériel à protéger, comme un ordinateur.

Hermance K-N

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites

Hermance K-N

|

  • SOURCE: Soir info

Videodrome