Mobilisation de ressources sur le marché international

La Côte d'Ivoire lance un autre Eurobond en février prochain

Publié le Modifié le
la-cote-d-ivoire-lance-un-autre-eurobond-en-fevrier-prochain La ministre Nialé Kaba (de blanc vêtue) entourée du personnel de son département ministériel. (Photo : DR)
Economie

La ministre en charge de l’Economie et des finances, Nialé Kaba, a reçu les vœux de son département ministériel le lundi 26 janvier, au cours d'une cérémonie qui a eu lieu au 20ème étage de l'immeuble Sciam, à Abidjan-Plateau.

Profitant de cette tribune, elle a présenté les principales priorités du gouvernement en vue d'améliorer les conditions de vie des populations au titre de l'année 2015. Au nombre de celles-ci, Nialé Kaba a annoncé la mobilisation d'importantes ressources sur le marché international grâce au lancement d'une nouvelle opération d'eurobonds dès le mois de février 2015. « Nous allons repartir sur le marché international des capitaux avec une nouvelle opération d’eurobonds, dès février 2015, afin de lever les ressources nécessaires au financement de l’activité gouvernementale pour améliorer les conditions de vie de nos concitoyens », a-t-elle dit. Puis d'inviter la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique à redoubler d’efforts en vue de permettre d’atteindre des résultats encore meilleurs que ceux réalisés lors de l’eurobond 2014.

Nialé Kaba a annoncé le renforcement de la concertation avec le ministère en charge du Budget car pour elle, une bonne gestion de la trésorerie est tributaire de la bonne budgétisation des activités. L'autre priorité pour 2015 sera, toujours selon la ministre en charge de l'Economie et des finances, de mettre en œuvre la stratégie de réforme du secteur financier adoptée en 2014 à l’effet de renforcer l’inclusion financière et offrir aux entreprises les conditions nécessaires pour le financement de leurs activités.

Nialé Kaba n'a pas exclu l'idée de créer les conditions pour assurer l’expansion du secteur privé. A ce titre, a-t-elle dit, la priorité sera accordée au paiement, à bonne date, de la juste et bonne dépense, particulièrement la dette intérieure. « Il s’agira également de poursuivre les réformes ainsi que le dialogue avec le secteur bancaire pour un financement accru des Petites et moyennes entreprises (Pme) », a insisté la ministre.

Dans un regard rétrospectif, elle a rappelé qu’au titre de la mobilisation des ressources pour le financement de l’économie, l’année 2014 a été marquée par l’entrée réussie de la Côte d’Ivoire sur le marché financier international, avec l’émission de son premier Eurobond. Une opération, selon elle, qui a connu un succès éclatant avec un niveau de mobilisation de 375 milliards de Fcfa contre un objectif initial de 250 milliards de Fcfa. De même que l'atteinte de tous les objectifs de mobilisation des appuis budgétaires auprès des partenaires au développement. « Au total, ce sont 1 782 milliards de Fcfa qui ont été mobilisés contre 1 350 milliards de Fcfa prévus, soit un taux de réalisation de 132% », s'est-elle réjouie. En plus de tout cela, elle a mentionné un plan d’apurement de la dette intérieure adopté par le gouvernement et qui a été mis en œuvre. « Le paiement de la dette intérieure a été effectué et le reliquat à payer, de 4 milliards de Fcfa, ne concerne que les fournisseurs qui n’ont opté pour aucune des options que nous proposons. Le conseil de gouvernement a été saisi afin de nous faire des orientations pour clore définitivement ce dossier », a-t-elle rassuré. Nialé Kaba a évoqué aussi le programme économique et financier qui constitue un volet important des activités de son département. Elle a noté que deux revues concluantes ont abouti au décaissement immédiat au profit de la Côte d’Ivoire, de 89,4 milliards de Fcfa et à l’extension de ce programme triennal sur l’année 2015.

Irène BATH

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites