Économie : La Côte d'Ivoire perd son attrait chez les investisseurs étrangers

Publié le Modifié le
economie-la-cote-d-ivoire-perd-son-attrait-chez-les-investisseurs-etrangers
Economie

La dernière étude de l'agence Havas Paris et l'institut Choiseul portant sur le financement de l'économie par les investissements étrangers, n'est pas favorable pour la Côte d'Ivoire.

Alors qu'elle se plaçait dans le classement 2015 de l'agence parmi les cinq pays qui suscitaient le plus d'attrait pour les investisseurs étrangers, la Côte d'Ivoire vient de perdre sa place dans ce classement.

Troisième derrière le Nigeria et le Kenya en 2015, la Côte d'Ivoire a été éclipsée du classement établi par l'agence dans son rapport 2016 portant sur le financement de l'économie africaine par les investisseurs étrangers.

Le rapport souligne que si elle elle ne suscite plus le même intérêt chez les investisseurs étrangers, la Côte d'Ivoire demeure toutefois très attractive pour les investisseurs francophones. L’Éthiopie, le Nigeria, le Maroc, le Ghana et le Sénégal quant à eux constituent désormais les cinq pays pour lesquels les investisseurs étrangers manifestent le plus d'intérêt. L'énergie, les services financiers et le transport se positionnent comme les trois secteurs les plus prometteurs de l’économie africaine sur la période 2016-2020.

Cet attrait pour le secteur énergétique est non seulement dû au fort potentiel du continent ((solaire, hydrologique, éolien et thermal) mais surtout aux nombreuses reformes énergétiques dans lesquelles se sont engagés les États africains.

Par ailleurs, les ¾ des investisseurs étrangers manifestent un intérêt réel pour le continent tandis que la majorité de ceux déjà installés souhaitent renforcer leur position.


Alassane SANOU

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.