Transport aérien : Grosse frayeur sur un vol Air Côte d'Ivoire


21/02/2018
Transport aérien : Grosse frayeur sur un vol Air Côte d'Ivoire
Photo d'illustration

Grosse frayeur pour des femmes leaders religieuses de Côte d'Ivoire et les autres passagers du vol HF 530 Lagos (Nigeria) - Abidjan (Côte d'Ivoire), en début de matinée du samedi 17 février 2018.

En effet, de retour de Lagos (Nigeria) où elles ont participé au programme religieux de femmes leaders, dénommé "Fête d'Esther", du 14 au 16 février 2018, ces femmes leaders religieuses ont eu, selon elles, "peur pour leur vie parce que le pilote a dû faire atterrir brutalement l'avion". "Tout a commencé après que nous avons pris le petit déjeuner. Un steward a annoncé un petit souci technique, et a indiqué que l'avion prendra 45 minutes avant d'atterrir. Il a demandé à tous les passagers de se défaire de leurs bijoux et autres objets en métal. Des consignes ont été données pour se protéger contre les chocs. On devait suivre les instructions, au moment de l'atterrissage de l'avion. Le steward a dit que le problème sera réglé manuellement par le commandant, et il a demandé aux passagers de ne pas avoir peur. C'est lorsqu'il est revenu demander s'il y avait des médecins et des sapeurs-pompiers à bord, que la peur a vraiment gagné tout le monde. L'avion a atterri brusquement. L'avion a failli se crasher. Tout le monde a été secoué. Il y a eu du secours pour que l'avion entre totalement dans l'aéroport. On ne sait pas trop pourquoin on n'estpas sorti tout de suite de l'avion. Il faisait chaud, mais la tension nous a donné des sueurs froides dans l'avion. C'était un cauchemar ", nous a confié l'une des femmes leaders religieuses, dans la matinée du lundi 19 février 2018.

Joint par téléphone, dans l'après-midi, pour des explications sur cet incident, le Président du Conseil d'administration d'Air Côte d'Ivoire, le général Abdoulaye Coulibaly, s'est montré très courtois et clair, malgré ses occupations. "L’avion ne s'est pas crashé. L'avion n'a pas failli se crasher", a indiqué Gal Coulibaly. Selon le Pca de Air Côte d'Ivoire, la cause de cet atterrissage brutal est "une panne hydraulique". "Il y a eu une panne hydraulique. Lorsque la roue avant ne fonctionne pas bien, le pilote sait comment il doit atterrir pour protéger les passagers. C'est ce qui s'est passé. Tout est rentré dans l'ordre. D'ailleurs, dans l'après-midi, le même avion est reparti pour une autre destination", a expliqué, en partie, le président d'Air Côte d'Ivoire.

La pression hydraulique, selon des spécialistes, permet de faire fonctionner les volets, train d'atterrissage, freins, direction de la roue avant et le système anti-dérapage (anti-skid) d'un avion. Air Côte d'Ivoire, principale compagnie aérienne ivoirienne, ambitionne de devenir la vitrine du transport aérien dans la sous-région. Fondée en 2012, la compagnie a pour activités principales le transport de passagers, de fret ainsi que la maintenance et l'entretien des avions.

 

Hermance K-N

Hermance K-N

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

Videodrome