Cybercrinimalité

Cybercriminalité Les graves révélations d'un hacker ivoirien

Economie
Publié le Source : L'inter
cybercriminalite-les-graves-revelations-dun-hacker-ivoirien © Ministères par DR M. Bruno Koné , Ministre de la poste et des Tic

On ne le dira jamais assez, Internet est l'un des plus grands succès de l'innovation technologique. Malheureusement, le défi de l'information partagée a fini par donner naissance à une nouvelle forme de criminalité encore peu maitrisée sous nos tropiques : la cybercriminalité.

Nombreuses sont les entreprises ivoiriennes et étrangères et d'honnêtes citoyens qui ont fait et continuent de faire les frais des pirates informatiques connus sous l'appellation de hackers.

A l'occasion de la visite effectuée par le ministre de la Poste et des Tic, Koné Bruno lundi dernier 06 février dans des cybercafés à Yopougon, l'un de ces génies en informatique, qui se cache derrière le pseudonyme de ''Le Messi'', a fait quelques révélations sur l'ampleur du phénomène de la cybercriminalité. Selon ''Le Messi'', le piratage informatique en Côte d'Ivoire n'est pas quelque chose de nouveau. C'est un phénomène qui existe depuis longtemps. ''Malheureusement, le terme de hacker a une connotation très négative. Quand on parle de hacker, on pense directement à quelqu'un qui a une capacité de détruire. Ce qui n'est pas forcément le cas. Un pirate informatique est quelqu'un qui est en mesure de prouver les insuffisances d'un système informatique et de proposer des solutions. Et c'est ce qui est important. Il ne suffit pas de détruire, mais de détecter des failles et proposer des solutions. C'est en cela que le hacker est constructif et positif'', a –t-il indiqué. Faut-il le rappeler, ''Le Messi'' et ses amis que sont ''Le Code'' et ''Assouna'', ont au cours d'une compétition dénommée Insecurity Day, à laquelle ils ont participé l'année dernière, réussi à prouver qu'il y a encore beaucoup de choses à faire dans le domaine de la sécurité informatique, en Côte d'Ivoire. ''Chacun de nous a réussi à pénétrer un système informatique. ''Le Code'' a réussi à mettre la main sur le site ''Ado Solutions''. Il y a Assouna qui est vraiment un ravageur. Moi j'ai eu la modeste force de frappe d'éprouver les systèmes de MTN, de Aviso et de certains équipements en Egypte et en Algérie'', a-t-il fait savoir, avant de souligner que ses amis et lui continuent d'apprendre. ''Mais malheureusement, toutes ces structures citées ont toujours des failles. Tout ceci pour vous dire que le mal est criant. Il y a des trous. Fort heureusement, nous sommes positifs. Nous ne sommes pas négatifs parce qu'aujourd'hui, on peut mettre à plat un système. Dans le cadre de lutte contre la cybercriminalité, nous sommes disposés à accompagner l'Etat'', a-t-il ajouté.