Visite du groupe de la Banque mondiale en Côte d'Ivoire : Ce que Soro Guillaume a dit aux administrateurs


09/02/2012
Entouré de ses collaborateurs, le Premier ministre Soro Guillaume est face aux Administrateurs de la Banque mondiale/Ph .DR
Comme annoncé, les administarteurs du Groupe de la Banque mondiale (10 membres sur 25) sont à Abidjan depuis le mercredi dernier 8 février. Hier déjà, ils ont pu travailler avec le Premier ministre Soro Guillaume ainsi que certains de ses ministres à la Primature au Plateau.

Au nom de la Côte d'Ivoire, le chef du gouvernement a dit aux administrateurs que leur visite est un privilège pour la République de Côte d’Ivoire. Selon lui, c'est une occasion d’avoir des échanges avec les administrateurs, en vue de faire l’état des lieux des réformes engagées par le gouvernement ivoirien dans l'objectif d'améliorer la situation des populations ivoiriennes. Il a rappelé les conséquences désastreuses économiques de la crise post-électorale dans la Côte d'Ivoire. «Au lendemain de cette crise, le gouvernement s’est aussitôt et sans relâche mis au travail, pour remettre la Côte d’Ivoire au travail. Les Ivoiriens sont désormais au travail, la Côte d’Ivoire est redevenue une destination non seulement fréquentable, mais privilégiée », a affirmé Soro Guillaume. Et de souligner que l’objectif des autorités ivoiriennes est de faire en sorte que « la Côte d’Ivoire renoue avec la croissance et le développement ».

Très reconnaissant pour l'appui des partenaires au développement à l’endroit de la Côte d'Ivoire depuis la sortie de crise «pour le concours fort précieux qui a été apporté», le Premier ministre n'a pas manqué de dire merci à la délégation de la Banque mondiale conduite par Jorg Frieden (administrateur de la Banque mondiale pour la Suisse au groupe de la Banque mondiale). Pour la séance de travail _que les journalistes n'ont pas suivi_ le Premier ministre a indiqué que chacun en ce qui le concerne devrait faire un état des réformes engagées en ce qui le concerne. Mais avant toute chose, Soro Guillaume a dit souhaiter «non seulement un soutien massif en terme de capacité de financement, mais aussi de la flexibilité » de la part de la Banque mondiale. Pour le Premier ministre les difficultés de tous ordres que la Côte d’Ivoire a connues du fait de la crise, font du pays un pays qui doit être appuyé. «Aujourd’hui, l’état des lieux s’est notoirement amélioré. Avec une économie qui a repris et des forces de police et gendarmerie désormais opérationnelles. Même si elles ne sont pas dans la plénitude de leur capacité opérationnelle, elles existent. Aujourd’hui, tout le peuple ivoirien, de concert avec le gouvernement, les autorités, les institutions, travaillent à l’unisson pour que nous allions très rapidement au point d’achèvement de l’initiative PPTE (ndlr : Pays pauvres très endettés) », a fait savoir le chef du gouvernement.

Au sortir de la séance de travail qui a duré deux (2) heures d’horloge de 11h à 13h15mn, Jorg Frieden a laissé entendre ceci au nom de ses collègues administrateurs : «Nous venons de rencontrer le Premier ministre et certains membres du gouvernement qui ont mis à jour nos dossiers. Ils nous ont expliqué le travail qui a été fait pour relancer la croissance et la stabilité du pays. Nous avons eu des échanges dans ce domaine. Ça a été une très bonne entrée en matière pour nous». Il faut noter que le séjour des membres du Conseil d’Administration du Groupe de la Banque mondiale est prévu s'achever le samedi 11 février prochain en Côte d'Ivoire après une audience avec le chef de l'Etat.

Hermance K-N

Super User

|

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged.

  • SOURCE: Soir info

Videodrome