Palabres entre deux boulangeries voisines à Abobo : la présence de "microbes" évoquée; la réaction du ministère du Commerce

Economie
Publié le Source : Linfodrome
palabres-entre-deux-boulangeries-voisines-a-abobo-la-presence-de-microbes-evoquee-la-reaction-du-ministere-du-commerce

Le mois de novembre a plutôt mal démarré pour deux opérateurs économiques évoluant dans le secteur de la boulangerie dans la commune d’Abobo.

C’est que les tenants des boulangeries « La Baguette » et « Boulangerie moderne d’Abobo » situées à Abobo Belleville sont à couteaux tirés depuis plusieurs semaines. Les responsables du premier établissement cité en veulent au propriétaire du second établissement, accusant ce dernier d’avoir installé sa boulangerie un peu trop près de la leur. Aussi, lors des travaux de construction de l’enseigne, les tenanciers de « La boulangerie moderne » ont saisi le ministère du commerce pour dénoncer cette installation qui est en désaccord avec l’arrêté interministériel de 2014 portant réglementation du secteur. Lequel arrêté (N° 619/MCAPME/MSL/MINESUDD du 17 décembre 2014) stipule en son article 10 que la distance requise entre deux boulangeries doit être de 500 m.

A relire: Yopougon : Des flammes jaillissent du four et embrasent la boulangerie

C’est donc pour exprimer leur mécontentement que le 4 novembre dernier, jour de l’ouverture de la boulangerie, des manifestants conduits par les responsables de la première boulangerie installée ont obstrué l’accès à la nouvelle boulangerie aux consommateurs. « Ils sont venus avec des microbes et nous ont menacés, insultés. Il y a eu un de nos employés même à qui ces microbes ont volé son téléphone et il y a même eu des blessés », nous confie le propriétaire du nouvel établissement, montrant au passage des cicatrices que portent l’un de ses employés au visage.

A l’en croire, c’est suite à l’intervention des éléments du 34 arrondissement d’Abobo Baoulé que les choses sont rentrées dans l’ordre et que les activités ont repris. Seulement, cette reprise n’aura pas duré longtemps. En effet, les services du ministère du commerce ont entrepris depuis le vendredi 9 novembre 2018 de faire fermer la boulangerie nouvellement ouverte.

Selon le ministère du Commerce, la Direction régionale en charge de la commune a effectivement été saisie de l’affaire le 12 octobre 2018. Après une enquête sur les lieux, il a été révélé que la distance entre les deux établissements était de 90m plutôt que 500m comme le recommande la réglementation en vigueur. Aussi, la direction a-t-elle adressé un avis de non ouverture qui n’aurait pas été respecté par la boulangerie qui a démarré ses activités de production et de commercialisation de pain et de pâtisserie le 4 novembre dernier. C’est à la suite de cela que les services de la direction régionale ont procédé à la fermeture du local, en attendant qu’une éventuelle autorisation soit obtenue.