Journées économiques de l'Allemagne Les investisseurs allemands rassurés par le climat des affaires en Côte d'Ivoire

Publié le Modifié le
journees-economiques-de-l-allemagne-les-investisseurs-allemands-rassures-par-le-climat-des-affaires-en-cote-d-ivoire Ph. Dr.
Economie

«Il y a des opportunités à profusion en Côte d'Ivoire, venez investir massivement, je vous attends ». C'est l'appel que le ministre ivoirien de l'Economie et des Finances a lancé aux hommes d'affaires allemands réunis à la résidence de l'ambassadeur d'Allemagne, mardi 27 novembre 2018. C'était à l'issue de la signature d'un important contrat relatif à la réalisation de 5000 points d'eau potable alimentés à l'énergie solaire.

Le projet coûtera, à son terme, 80 millions d'euros (52 milliards 476 millions 560.000de Fcfa). Le ministre Adama Koné enfonçait visiblement une porte déjà ouverte, car en le précédant au pupitre, SEM. Michael Grau, l'ambassadeur de l'Allemagne en Côte d'Ivoire, avait clairement exprimé «la volonté de la République fédérale d'Allemagne de travailler sérieusement avec la Côte d'Ivoire pour sa prospérité et son émergence économique». Après avoir indiqué que le volume des échanges entre les deux pays, qui se chiffre à un milliard d'euros ( près de 656 milliards de Fcfa), est largement en faveur de la Côte d'Ivoire, qui vend pour 800 millions d'euros (524 milliards 765 millions 600.000 Fcfa) à l'Allemagne et n'achète de ce pays que pour 200 millions d'euros (131 milliards 191 millions 400.000 Fcfa) de marchandises, M. Grau lancera cet appel aux investisseurs allemands : « Faites- nous part de vos projets, dites nous les obstacles que vous rencontrez pour investir en Côte d'Ivoire !» Hier mercredi 28 novembre, lors de la conférence de presse de la délégation d'hommes d'affaires allemands, l'ambassadeur a de nouveau réaffirmé la farouche volonté des opérateurs économiques de son pays de s'installer en Côte d'Ivoire. Ce désir se traduit déjà dans les faits par l'inauguration ce jeudi 29 novembre des activités de la banque Deg dont Abidjan abrite le siège régional (Afrique occidentale et centrale francophone). Selon Célestin Tanoh, le représentant pays de cet établissement financier filial de la banque allemande KfW, la Deg finance le secteur privé, en particulier les grosses entreprises, car son ticket minimum est de 10 millions d'euros (6,559 milliards de Fcfa). Des sociétés opérant en Côte d'Ivoire, notamment Olam, Sifca et Palmindustrie, ont déjà bénéficié de ses prêts. Les Pme qui ne sont pas directement sur le portefeuille de cette banque pourront néanmoins bénéficier indirectement de ses financements par le truchement de fonds d'investissement comme la Cofina, assure le responsable du bureau d'Abidjan. La présence économique allemande en Côte d'Ivoire sera davantage facilitée, grâce à l'installation prochaine d'une chambre de commerce et d'industrie qui servira de lien entre les opérateurs économiques allemands et ivoiriens. Ce sont donc des hommes d'affaires allemands rassurés par le climat des affaires, la forte croissance économique et une importante classe moyenne qui retournent chez eux, avec la ferme promesse de revenir en Côte d'Ivoire dans les plus brefs délais.

 

Charles d'ALMEIDA

Charles d’Almeida
Voir ses articles