Côte d'Ivoire : Une technologie présentée aux chefs d'entreprises

Economie
Publié le Source : Linfodrome
cote-d-ivoire-une-technologie-presentee-aux-chefs-d-entreprises Légende : Les membres de la Cgeci ont découvert la technologie Blockchain. (Photo : DR)

Un séminaire organisé le mardi 05 mars 2019 à la Maison de l'entreprise, à Abidjan-Plateau, à l'intention des chefs d'entreprises a servi de cadre à la présentation d'une technologie.

« Les enjeux de la technologie Blockchain pour la transformation digitale de mon entreprise », tel est le thème du séminaire de formation organisé les 5 et 6 mars 2019 à l'intention des membres de la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire (Cgeci). Cette rencontre a servi de cadre à la présentation de la technologie Blockchain et ses avantages.

Dr Claude Etty, directeur général de Data consulting group, a expliqué que la Blockchain est un registre, un livre comptable (numérique, Ndlr) dans lequel sont inscrites toutes les transactions. « Toutes les fois qu'il y a une nouvelle transaction, il se crée un bloc, qui donne une chaîne de blocs. C'est ce qu'on a appelé en anglais Blockchain. Cette chaîne de blocs est sécurisée parce que cryptée, on peut donc l'auditer », a mentionné Dr Claude Etty. Il a souligné que l'objectif recherché, à travers cette session de formation, c'est de parvenir à mettre en place un écosystème cohérent qui puisse faciliter un développement homogène de cette technologie, mais aussi faire en sorte que les autorités étatiques s'en saisissent. Dr Claude Etty a ajouté que, ce ''livre comptable'' est généré par les transactions effectuées via la monnaie électronique, notamment le Bitcoin (crypto-monnaie circulant sur la Blockchain Bitcoin que l'on peut échanger sur des places de marchés contre d'autres devises). Une monnaie qui, selon le formateur, n'a pas encore été reconnue par la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (Bceao).

Comme toute technologie nouvelle, la Blockchain devra, de l'avis des experts, relever quelques défis techniques dans sa phase de généralisation. Toute chose se rapportant à la scalabilité (volumétrie), l'interopérabilité, l'identité et la question de la confidentialité.

Antoine Yeretzian, co-fondateur de Blockchain partner a insisté sur les avantages de cette technologie. Il a indiqué qu'elle facilite le transfert de valeur (valeur monétaire, points de fidélité), garantie la certification des données (contrat, cadastre) et assure la décentralisation de process et l'interopérabilité entre différents acteurs.
Au vue des avantages présentés, Jocelyn Adjoby, président de la commission économie numérique et entreprise digitale de la Cgeci est confiant que cette technologie va finir par s'imposer dans les habitudes d'échanges. Il a indiqué qu'elle serait très avantageuse pour les usagers notamment dans le domaine de la banque et assurance, de la construction, la gestion foncière...
Jocelyn Adjoby a affirmé qu'au plan national, l'implémentation de cette technologie ne devrait pas poser de problème à priori. Ce d'autant que, a-t-il informé, la Côte d'Ivoire s'est dotée de textes de loi en matière de transaction électronique.

 

Irène BATH