Pont HKB: Pourquoi la Côte d'Ivoire paie un loyer de 12 milliards fcfa par an?

Publié le Modifié le
pont-hkb-pourquoi-la-cote-d-ivoire-paie-un-loyer-de-12-milliards-fcfa-par-an Le pont Henri Konan Bédié.
Economie

« Pourquoi la Côte d'Ivoire paie un loyer annuel de 12 milliards de fcfa pour le pont Hkb ? Combien le pays a déjà payé et combien reste-t-il à payer et sur combien d'année encore ?», sont entre autres questions soulevées par le député Séka Atsé Camille au nom du groupe parlementaire Pdci, Rassemblement et Vox Populis, adressées au ministre de l’Équipement et de l'Entretien routier, Amédé Kouakou.

Ces questions qui laissaient comprendre que le pont Hkb était loué à l’État de Côte d'Ivoire, ont été posées jeudi 21 novembre 2019 lors de la présentation aux députés membres de la Commission des affaires économiques et financières (Caef) du projet de loi de finances au titre de l'année 2020 ; exercice auquel se soumettait une vingtaine de ministres dont les attributions relèvent du développement des infrastructures et projets collectifs.

A ces questionnements, Amédé Kouakou a répondu que le péage sur le pont Hkb devrait coûter au bas mot, 1000 fcfa [pour les berlines]. Mais, par souci de faire supporter moins ce coût aux populations ivoiriennes, le président de la République, selon les explications du ministre, a décidé que ce coût soit revu à la baisse pour être fixé finalement à 500 fcfa. De fait, a-t-il poursuivi, il revient à l’État de Côte d'Ivoire de combler ce gap étant donné que l'ouvrage est une concession qui, selon le contrat, devrait durer sur 30 ans. Pour le reste, à savoir le montant déjà acquitté par l’État ivoirien et le reste à verser, le ministre n'a sans doute pas trouvé utile de se prononcer.

E. L.