Après la labellisation de l’Attiéké par une entreprise burkinabè, le ministre du Commerce en colère : « Nous élevons une vive protestation contre l'utilisation de ce nom »


25/11/2019
Après la labellisation de l’Attiéké par une entreprise burkinabè, le ministre du Commerce en colère : « Nous élevons une vive protestation contre l'utilisation de ce nom »
Ph DR

Le ministre du Commerce et de l'Industrie de Côte d'Ivoire, Souleymane Diarrassouba n’est pas du tout content et l’a fait savoir dans une mise au point partagée sur la page Facebook de son département ministériel. Il s’est insurgé contre la labellisation de l’Attiéké par une entreprise Burkinabè.

Le vendredi 22 novembre 2019, à l’occasion de la 5ème édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA), Florence Bassono, patronne de Faso Attiéké a réussi à labelliser l’attiéké made in Faso. Toute chose qui a suscité de vives réactions tant au niveau des internautes ivoiriens qu’aux autorités politiques et administratives du pays.  

Le ministre du Commerce et de l'Industrie, Souleymane Diarrassouba a fait une mise au point sur cette affaire. À l’en croire, l’appellation ‘’Attiéké’’ a déjà été déposée auprès de l'Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI). « L'Appellation "Attiéké" a fait l'objet d'un dépôt auprès de l'Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) sous la forme d'une Indication Géographique Protégée. La cérémonie de reconnaissance de cette IGP a eu lieu le samedi 23 novembre 2019 en marge de la 5ème édition du SARA en ma présence, en celle du DG de l'OAPI et en celle du représentant de l'Agence Française de Développement (AFD) », a-t-il fait savoir.

Toujours selon Souleymane Diarrassouba, au vu de la démarche déjà entreprise par la Côte d’Ivoire dans le processus de labellisation de l’Attiéké, « cette appellation ne peut être associée à un autre pays au risque de créer une confusion dommageable pour la Côte d'Ivoire ».   

Annonçant que « les autorités du Burkina-Faso ont été saisies et ont démenti toute labellisation de ce produit », le ministre du Commerce et de l’Industrie a élévé « une vive protestation contre l'utilisation de ce nom lors d'une cérémonie de recompense sans l'accord préalable des autorités ivoiriennes compétentes et celles de l'OAPI ».  

 

Philip KLA

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Philip Kla

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome