Construction d'une centrale à biomasse/Abdourahmane Cissé : « Le prix de revient de l'énergie qui sera produite sera de 61,99 Fcfa/Kwh »

Un investissement de 129 milliards Fcfa et 1 000 emplois évoqués
11/12/2019
Construction d'une centrale à biomasse/Abdourahmane Cissé : « Le prix de revient de l'énergie qui sera produite sera de 61,99 Fcfa/Kwh »
Abdourahmane Cissé a salué le DG de Biovea Énergie pour cet important projet qui permettra à la Côte d'Ivoire d'atteindre son mix énergétique. (Ph : DR)

EDF, Meridiam et Biokala (filiale du Groupe Sifca), à travers leur société de projet commun Biovea Énergie, ont signé avec le gouvernement de Côte d'Ivoire, un contrat de concession pour la conception, le financement et l'exploitation pendant 25 ans d'une centrale à biomasse de 46 Mw (Mégawatts). La signature a eu lieu, lundi 9 décembre 2019 à Abidjan-Plateau, entre le ministre du Pétrole, de l'Énergie et des Énergies renouvelables, Abdourahmane Cissé et le Directeur général de Biovea Énergie, Raphaël Ruat.

Le ministre a indiqué qu'il s'agit d'un projet très important qui nécessitera un investissement d'environ 129 milliards de Fcfa. « Le prix de revient de l'énergie qui sera produite sera de 61,99 Fcfa le Kwh (Kilowattheures). C'est un projet qui permettra à la Côte d'Ivoire d'atteindre ses objectifs en matière de développement de l'énergie renouvelable », a mentionné Abdourahmane Cissé. Il a salué les partenaires à ce projet qui, a-t-il dit, contribuent à la création d'au moins 500 emplois directs en phase de construction, et environ 1 000 emplois directs et indirects en phase d'exploitation. Il a souhaité qu'au moins 25 % des travaux qui seront réalisés soient confiés à des entreprises locales.

Située dans la commune d'Aboisso, à 100 Km à l'Est d'Abidjan, Raphaël Ruat a présenté cette future installation comme la plus grande centrale d'Afrique de l'Ouest. « Elle sera alimentée à partir de déchets agricoles, notamment des résidus de palmier à huile, et répondra aux besoins en électricité de 1,7 million de personnes par an.

Les travaux, faut-il le noter, débuteront à la mi-2020 pour s'achever à la mi-2023. Selon l'actionnariat établi, EDF, Meridiam et Sifca détiennent respectivement 40 %, 36 % et Biovea Énergie, 24 %.

Ce projet s'inscrit dans le cadre du Plan d'actions national des Énergies renouvelables 2014-2030 de la Côte d'Ivoire qui a l'ambition d'atteindre 42 % de son mix énergétique issus d'énergies renouvelables à l'horizon 2030. Ce projet permet de soutenir la filière agro-industrielle ivoirienne et de contribuer aux objectifs que s'est fixé la Côte d'Ivoire lors de la Cop 21. Sur toute la durée de la concession, cette centrale à biomasse permettra à la Côte d'Ivoire de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 4,5 millions de tonnes de Co2.

Irène BATH

 

Irene Bath

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

Videodrome